Aller au contenu principal

Privilégier la période hivernale pour réaliser les travaux sur les routes départementales

  Limiter les allongements de parcours engendrés par la création de deux échangeurs sur l’A85 : tel était l’objectif d’une réunion organisée par Vinci Autoroutes et la chambre d’agriculture, le 20 février dernier.

En présence de la communauté de communes et du Conseil départemental, la chambre d’agriculture et Vinci Autoroutes ont convié les exploitants agricoles du secteur pour une réunion d’information qui s’est déroulée à la mairie de Coteaux-sur-Loire, le 20 février. Il est prévu la mise en place de deux demi-diffuseurs sur l’A85 - cofinancés par Vinci Autoroutes et les collectivités locales - au niveau des communes de Langeais et de Coteaux-sur-Loire. Via ces deux nouveaux aménagements, les automobilistes pourront uniquement arriver ou se rendre à Tours. Les enquêtes publiques relatives à ces deux projets sont prévues début 2024. Le démarrage des travaux est programmé fi n 2024 pour une mise en service mi 2026. Les différentes études liées à l’impact de tels ouvrages sur l’environnement et le foncier agricole ont d’ores et déjà été réalisées. La réunion abordait les problématiques agricoles liées à la fermeture de deux départementales qui franchissent l’autoroute durant environ six mois, la RD 57 et la RD 71. Après la présentation géographique du projet, la société d’autoroute s’est intéressée à la fréquentation de ces routes départementales. L’objectif de la réunion consistait à déterminer la période la moins impactante pour la profession agricole.

DES BESOINS AGRICOLES RECENSÉS 

Suite aux échanges concernant les déplacements inhérents aux différentes productions, c’est la période octobre/novembre à avril qui a été privilégiée. Les vendanges et une bonne partie des semis de céréales sont réalisés à cette période de la fi n de l’année. Et les chantiers de fenaison et de traitements phytosanitaires du vignoble ne débutent pas avant le mois d’avril sur le secteur. Un formulaire papier a été remis à chaque exploitant présent afin de recenser précisément ses besoins en termes de circulation : type d’engin, surface des parcelles concernées, période et fréquence de passage, etc. Pour les absents, la chambre d’agriculture leur fera parvenir un formulaire afi n de recueillir également leurs usages de ces routes départementales. Un itinéraire de déviation a été trouvé afin de limiter au maximum l’allongement du parcours pour les engins agricoles. Lors des travaux sur l’ouvrage de la RD 71 sur la commune de Coteaux-sur-Loire, les exploitants pourront passer sous le viaduc de la Perré pour se rendre de l’autre côté de l’A85. Au niveau de Langeais nord, les travaux sur l’ouvrage de la RD 57 seront réalisés sous alternat. Une façon de maintenir la circulation sur cet axe. L’entreprise Vinci Autoroutes étudiera la possibilité de renforcer certains chemins ruraux s’ils s’avéraient nécessaires à la simplifi cation du quotidien des agriculteurs. Entre 12 et 18 mois de travaux sont prévus pour la réalisation de chaque projet, incluant la mise en place des bretelles, de giratoires (pour le projet de Langeais) et des gares de péage (pour le projet de Coteaux-sur-Loire.) Un aménagement paysager sera mis en place par la suite, en collaboration avec les acteurs locaux.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

« Aller à paris, c’était un objectif »

 Un éleveur du Petit-Pressigny fait le déplacement au Salon de l’agriculture avec une de ses prim’holstein pour participer au concours nationa

Publicité