Aller au contenu principal

Dossier enseignement
QUEL STATUT CHOISIR EN ALTERNANCE ?

Contrat d’apprentissage, convention de stage, il est parfois diffi cile de s’y retrouver dans les dénominations liées à l’alternance. La MFR de Loches, qui propose les deux formules, propose de les détailler.

Le choix entre réalisation de stages ou suivi d’un apprentissage s’avère parfois difficile pour certains jeunes.

A la MFR du Lochois, et comme dans beaucoup de centres de formation agricoles et/ou ruraux, l’alternance est très souvent privilégiée face à la voie scolaire. Cette volonté des équipes pédagogiques a pour objectif de faire découvrir aux étudiants le monde professionnel. Cette alternance peut se dérouler de deux façons bien distinctes, bien qu’il soit possible pour les jeunes de bifurquer durant l’année scolaire afin de changer de statut. Il est important de différencier la notion d’apprentissage et celle de statut scolaire avec réalisation de stages. Au sein des deux secteurs d’activité proposés par l’établissement lochois, à savoir les services à la personne et le milieu forestier, les jeunes choisissent le statut qui leur correspond le mieux.

CONTRAT D’APPRENTISSAGE OU STAGE

Ceux certains de leur vocation privilégieront le contrat d’apprentissage. Ce contrat de travail est signé entre trois parties : la MFR, l’entreprise et l’apprenti. Il assure à ce dernier une mission qui s’inscrit dans la durée, en contrepartie d’une rémunération qui varie en fonction de l’âge. Il s’agit là d’un réel partenariat entre l’entreprise et le jeune. De plus, il peut arriver que l’entreprise lui propose un CDD, voire un CDI à l’issue de sa formation. Les jeunes plus indécis sur leur avenir professionnel choisiront le statut de stagiaire. L’adoption de ce statut est aussi fonction de l’âge du jeune. En effet, pour des questions réglementaires, il n’est pas possible de signer un contrat d’apprentissage pour les jeunes évoluant en 4e ou 3e. Malgré l’absence de rémunération obligatoire, cette option permet une découverte de plusieurs secteurs d’activité. Par exemple, au sujet du service à la personne, il est possible pour un élève de réaliser des stages auprès de la petite enfance, mais aussi auprès de personnes fragiles. Côté secteur forestier, l’élève peut réaliser différents stages dans le domaine de la forêt ou se rapprocher d’activités proches de la nature. C’est donc l’occasion pour le jeune de découvrir plusieurs métiers au sein d’un même secteur et ainsi s’orienter vers celui qui l’attire le plus. Peu importe le statut choisi, il est certain que l’ensemble des jeunes qui étudient à la MFR du Lochois découvrent le monde de l’entreprise. Un bel argument à renseigner sur un CV quand la recherche d’emploi s’opère à la suite de ses études.


Réforme du bac pro

Une réforme du baccalauréat professionnel est en cours afin d’adapter le diplôme à l’évolution de la société. La MFR du Lochois s’adapte en s’intéressant au sujet de la domotique ou des systèmes d’information géographiques (SIG.) Nouveauté technologique, la domotique assiste effi cacement les personnes âgées en perte d’autonomie. Côté forestier, la mise en place de SIG permet par exemple de faciliter le cubage potentiel d’une parcelle de bois. Autant d’innovations qu’il est nécessaire de présenter et d’expliquer aux étudiants actuels, qui sont les professionnels de demain.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

UN COMBINÉ POUR DES SEMIS PRÉCIS

Le Solitair DT de chez Lemken est un combiné de semis ingénieux.

L’impulseur : un parcours pour accélérer ses projets de développement

Dispositif de formation créé par la chambre de commerce et d’industrie, L’impulseur accompagne les chefs d’entreprise dans leurs projets de dévelop

Une nouvelle ferme ovine en Sud Touraine

Installés en 2022 au Louroux, Myriam Eddine et Augustin Peschard développent leur ferme en proposant une gamme de fromages de brebis, qui devrait e

Asperges : un début de saison poussif

 Les producteurs d’asperges attendent de pied ferme des températures plus printanières pour doper la pousse et la demande des consommateurs.

Créer du lien entre producteurs de niche et acheteurs locaux

Le Sud Touraine a pris l’initiative de faire se rencontrer des producteurs de marché de niche de son territoire et les acheteurs locaux. 

Des outils et des rencontres qui vont dans le bon sens

Plusieurs actions visent à favoriser l’approvisionnement local de la restauration collective en Indre-et-Loire, pour une meilleure application de l

Publicité