Aller au contenu principal

Quelles conséquences du stress hydrique sur la vigne et le vin ?

La contrainte hydrique subie par la vigne entraîne différentes réactions d’adaptation de la part de la plante. Elle n’est pas sans conséquences, négatives mais parfois positives.

Chargé de recherche en viticulture à Agroscope (Suisse), Vivian Zufferey a démontré la capacité de résistance de la vigne au manque d’eau, grâce à des mécanismes élaborés

Lors de son rendez-vous technique du 12 janvier dédié à la contrainte hydrique, Techniloire avait invité Vivian Zufferey, chargé de recherche d’Agroscope (centre de recherche suisse en viticulture), pour évoquer les conséquences du stress hydrique sur le vignoble, et au final sur le vin. Pour bien comprendre, il faut savoir qu’à l’intérieur de la plante, des tissus conducteurs transportent l’eau et les nutriments jusqu’aux organes, via la sève brute et la sève élaborée. En cas de sécheresse, la plante s’adapte. Elle développe notamment ses racines et réduit sa surface foliaire. « Elle régule également la transpiration foliaire en fermant ses stomates, donc en réduisant la conductivité hydraulique, pour éviter l’embolie des vaisseaux », explique Vivian Zufferey. Ce qui engendre un ralentissement ou un arrêt de la croissance végétative.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« Contractualiser est l’occasion de préciser les choses »
La section régionale lait de la FNSEA CVL organise une série de réunions pour parler de la contractualisation de la viande issue du troupeau laitier.
La démarche de transfert DPB est simplifiée
 Avec la nouvelle Pac, pour valider le transfert des DPB, il n’y a plus besoin de justifier que leur cession se fait en parallèle de transfert de fonc
Un cycle des cultures raccourci dans les prochaines décennies
Quels sont les impacts du changement climatique sur le cycle des cultures céréalières ?
Une table ronde pour comprendre le changement climatique
  Au programme de cette réunion qui se tiendra le 7 février à 14 h : le changement climatique et de ses conséquences, avec des intervenants de haut vo
Peser les jeunes animaux pour optimiser l’alimentation
Limiter la consommation de poudre de lait puis d’aliments, tout en augmentant la production laitière du troupeau.
Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Publicité