Aller au contenu principal

Dégâts aux cultures et prairies
Ragondin et rat musqué, une régulation nécessaire

Les rongeurs aquatiques exotiques envahissants se font rarement discrets dans les parcelles en bord de cours d’eau, et les agriculteurs sont les premiers à en subir les dégâts. Un programme départemental de lutte collective contribue à réguler leur population.

Les ragondins sont responsables de dégâts réguliers dans les prairies et cultures en bord de cours d’eau. Ces mammifères, classés nuisibles et chassables toute l’année, apprécient particulièrement les maïs, surtout au stade grain pâteux, les cultures maraîchères, les millets ou encore les blés. « Ils ont tout ce qui leur faut dans nos campagnes : des fossés, des mares, des cours d’eau, de la nourriture… », confirme Cyril Kruczkowski, animateur à la Fredon Centre-Val de Loire.

 

UN RÉSEAU DE PIÉGEURS AGRÉÉS

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Moisson : des rendements en bio corrects
Comme en production conventionnelle, les premiers résultats des exploitations en agriculture biologique confirment une année placée sous le si
Explorateur d’hybrides
Un vigneron curieux tente de s’affranchir des voiles culturels qui ont imposé les cépages emblématiques pour s’aventurer sans oeillères et idé
Moisson : des rendements surprenants
Prix, rendements, les clignotants sont au vert pour la moisson 2021.
Le regard bienveillant de Bacchus sur Cravant
Changement de génération, le dieu du vin remplace la dive bouteille installée près du lavoir depuis un demi-siècle.
Plan pollinisateurs : jusqu’au 20 juillet pour s’exprimer
Céréaliers, viticulteurs, arboriculteurs, semenciers, maraîchers sont invités à faire leurs remarques sur le plan pollinisateurs jusqu’au 20 j
Une moisson entre les gouttes
La moisson peine à trouver son rythme de croisière cette année mais les beaux jours annoncés ce week-end et la semaine prochaine devraient cha
Publicité