Aller au contenu principal

Sorgho : une culture à la rentabilité aléatoire

Certains agriculteurs ont testé avec plus ou moins de succès un type de sorgho. Mais il en existe de nombreuses variétés et l’évolution génétique est en marche. Le point sur cette culture.

Espèce d’origine africaine, cultivé pour le grain à la base, le sorgho se décline en plusieurs types :

• le sorgho grain, de taille réduite, avec un grain faible en tanins, destiné à l’alimentation animale et humaine ;

• le sorgho fourrager monocoupe, riche en sucre, fibre et amidon, pour une récolte plante entière destinée au fourrage, à la bioénergie et aux biomatériaux.

• le sorgho fourrager multicoupe ou « Sudan grass », à forte capacité de tallage, apte à la repousse, destinée aux pâtures, à l’enrubannage, à la fauche et au couvert estival.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignoble du Lochois : comme un vent de renaissance
La taille des domaines est inversement proportionnelle à la motivation de leurs rédempteurs.
Ragondin et rat musqué, une régulation nécessaire
Les rongeurs aquatiques exotiques envahissants se font rarement discrets dans les parcelles en bord de cours d’eau, et les agriculteurs sont l
Vers un piégeage des sangliers ?
Un projet d’arrêté permettant le piégeage des sangliers est en consultation.
ZNT point d’eau, durcissement
Suite à l’attaque de l’arrêté ZNT en juillet 2017 par les environnementalistes, la préfecture a lancé une consultation formelle pour valider l
Extraction : connaître le processus afin de l’optimiser
Anthocyanes, acides, sucres, tanins, polyphénols… autant de composants à extraire des raisins.
Déguster les baies : tout un art
En images un document UMT Vinitera, ATV 49, Chambre d'agriculture d'Indre et Loire avec les oenologues du Val de Loire.
Publicité