Aller au contenu principal
Font Size

Mobilisation syndicale
À Tours, des tracteurs et des hommes

Céréaliers, éleveurs, arboriculteurs, mais aussi viticulteurs sont venus, en nombre, en tracteurs et machines à vendanger, lancer leur cri de ras-le-bol à Tours et à la préfecture mercredi 27 novembre en soirée.

Blocage de Paris, opérations escargots, opérations coup de poing dans les entreprises de transformation, l’action, forte, a pris des formes différentes suivant les départements, mais sans violences ni dégradations.

 

A Tours, la participation de mercredi 27 novembre a surpris les observateurs extérieurs au monde agricole. Mais pas les manifestant eux-mêmes : « Tout le monde en a ras-le-bol ! Pas étonnant, que, même en Touraine, on sorte les tracteurs. Il y a de vrais problèmes », expliquaient en résumé les présents.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A la Une de Terre de Touraine du 18 septembre 2020
Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en alla
Ferme Expo Tours annulé
Les règles sanitaires actuelles rendent impossible l’organisation de Ferme Expo Tours 2020, programmé du 13 au 15 novembre.
Plan de relance : priorité donnée à la conversion écologique
Comme les autres activités économiques, l’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 milliard d’euros sur les 100 milliards annoncés
Les meilleurs itinéraires du raisin au marc
La journée technique de pré-vendanges organisée par l'appellation Chinon a fait la part belle aux bordelais.
Publicité