Aller au contenu principal

Mobilisation syndicale
À Tours, des tracteurs et des hommes

Céréaliers, éleveurs, arboriculteurs, mais aussi viticulteurs sont venus, en nombre, en tracteurs et machines à vendanger, lancer leur cri de ras-le-bol à Tours et à la préfecture mercredi 27 novembre en soirée.

Blocage de Paris, opérations escargots, opérations coup de poing dans les entreprises de transformation, l’action, forte, a pris des formes différentes suivant les départements, mais sans violences ni dégradations.

 

A Tours, la participation de mercredi 27 novembre a surpris les observateurs extérieurs au monde agricole. Mais pas les manifestant eux-mêmes : « Tout le monde en a ras-le-bol ! Pas étonnant, que, même en Touraine, on sorte les tracteurs. Il y a de vrais problèmes », expliquaient en résumé les présents.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

« Aller à paris, c’était un objectif »

 Un éleveur du Petit-Pressigny fait le déplacement au Salon de l’agriculture avec une de ses prim’holstein pour participer au concours nationa

Publicité