Aller au contenu principal

UN CÉRÉALIER DEVENU ÉLEVEUR D’ANGUS

Céréalier en conventionnel jusqu’en 2020, Cédric Joubert s’est converti à l’élevage, mais pas n’importe lequel. Il a choisi la race angus et a profité de ce changement de production pour passer en bio. Témoignage.

Depuis le début de l’année 2022, Cédric Joubert commercialise sa viande d’angus en vente directe, à la ferme et au sein d’un point de livraison sur la commune de Tours.

Fils de paysans laitiers dans le Ligueillois, Cédric Joubert s’installe à Genillé en 2000. Durant presque quinze ans, il a exploité ses terres en système céréalier conventionnel. « Je voulais me diversifier pour valoriser des prairies inondables et puis il faut reconnaître que ce ne sont pas des terres à très haut potentiel sur Genillé », introduit l’agriculteur de 46 ans. Déterminé, il a souhaité réintégrer de l’élevage dans son exploitation et a franchi le pas en 2014. Attiré par les bovins, il a recherché une race rustique, pour laquelle les vêlages ne posent pas de difficultés particulières et qui s’adapte à la production biologique. « Je me suis converti au bio en 2020, mais déjà à l’époque j’y réfléchissais », se souvient Cédric. L’éleveur souhaitait également proposer une autre qualité de viande aux consommateurs, tout en se différenciant de ses confrères.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Comment prévenir et guérir les diarrhées du veau ?

Les diarrhées sont courantes chez les veaux et ont des origines diverses. Quelques conseils pour les prévenir et les guérir.

Lancement d’un groupe d’évaluation pour la loi Egalim en restauration collective

Un groupe de travail a été lancé pour évaluer l’application de la loi Egalim en restauration collective dans

Soigner la phase lactée, déterminante pour la carrière laitière des animaux

 Le plan lacté ne doit pas être piloté au hasard pour assurer une bonne productivité des animaux plus tard.

Gérer l’immunité des veaux pour une bonne productivité

 Les deux premiers mois de vie du veau sont déterminants pour sa future carrière laitière.

Chenonceaux aspire à voler de ses propres ailes

En assemblée générale le 21 mars, les adhérents de l’ODG touraine-chenonceaux ont acté le fait de travailler cette année pour évoluer d’un statut d

Alice Courçon : un esprit sain dans un corps sain !

Avant de reprendre une exploitation caprine, Alice Courçon a choisi de travailler dans différentes fermes, puis de réaliser un stage de parrainage

Publicité