Aller au contenu principal

UN CÉRÉALIER DEVENU ÉLEVEUR D’ANGUS

Céréalier en conventionnel jusqu’en 2020, Cédric Joubert s’est converti à l’élevage, mais pas n’importe lequel. Il a choisi la race angus et a profité de ce changement de production pour passer en bio. Témoignage.

Depuis le début de l’année 2022, Cédric Joubert commercialise sa viande d’angus en vente directe, à la ferme et au sein d’un point de livraison sur la commune de Tours.

Fils de paysans laitiers dans le Ligueillois, Cédric Joubert s’installe à Genillé en 2000. Durant presque quinze ans, il a exploité ses terres en système céréalier conventionnel. « Je voulais me diversifier pour valoriser des prairies inondables et puis il faut reconnaître que ce ne sont pas des terres à très haut potentiel sur Genillé », introduit l’agriculteur de 46 ans. Déterminé, il a souhaité réintégrer de l’élevage dans son exploitation et a franchi le pas en 2014. Attiré par les bovins, il a recherché une race rustique, pour laquelle les vêlages ne posent pas de difficultés particulières et qui s’adapte à la production biologique. « Je me suis converti au bio en 2020, mais déjà à l’époque j’y réfléchissais », se souvient Cédric. L’éleveur souhaitait également proposer une autre qualité de viande aux consommateurs, tout en se différenciant de ses confrères.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« Contractualiser est l’occasion de préciser les choses »
La section régionale lait de la FNSEA CVL organise une série de réunions pour parler de la contractualisation de la viande issue du troupeau laitier.
La démarche de transfert DPB est simplifiée
 Avec la nouvelle Pac, pour valider le transfert des DPB, il n’y a plus besoin de justifier que leur cession se fait en parallèle de transfert de fonc
Un cycle des cultures raccourci dans les prochaines décennies
Quels sont les impacts du changement climatique sur le cycle des cultures céréalières ?
Une table ronde pour comprendre le changement climatique
  Au programme de cette réunion qui se tiendra le 7 février à 14 h : le changement climatique et de ses conséquences, avec des intervenants de haut vo
Peser les jeunes animaux pour optimiser l’alimentation
Limiter la consommation de poudre de lait puis d’aliments, tout en augmentant la production laitière du troupeau.
Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Publicité