Aller au contenu principal

Un enjambeur électrique autonome en test depuis 2 ans à Quincy

Un robot viticole électrique est en expérimentation dans le vignoble de Quincy dans le Cher pour les travaux du sol.

Les vignerons espèrent ainsi allier préservation de l’environnement, qualité de leur production et réduction des coûts.

A Quincy, nous appliquons depuis deux ans, sur 65 hectares de vigne, le désherbage mécanique. A titre expérimental, nous testons un enjambeur 100 % électrique et autonome, qui travaille le sol dans le respect de la viticulture durable », explique Yves Lestourgie. Cette innovation est pilotée par la Cuma de la Corbinerie qu’il préside et qui réunit six vignerons. Ces derniers s’intéressent à ce nouvel outil qui représente une alternative aux produits chimiques de désherbage. « Dans un souci environnemental, face à un climat qui change, dans la volonté de ne plus utiliser de produits chimiques car de moins en moins de matières actives sont disponibles, les pratiques évoluent et le robot viticole peut être un des outils à utiliser à l’avenir », justifie le président de la Cuma.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Comprendre la puissance du sol

 « Ce qu’on sait sur le sol, c’est qu’on ne sait pas grand-chose ! », lançait Konrad Schreiber, lors d’une formation en agronom

Plus besoin de tire-bouchon pour boire du vin !

Vignerons à Benais, Vincent et Guillaume Delanoue proposent désormais une partie de leur production conditionnée en canettes, pour aller chercher u

Que sait-on aujourd’hui de la flavescence dorée ?

 Dispersion de la maladie, sensibilité en fonction des cépages, phénomènes de rétablissement : état des lieux sur les connaissances actue

La méthode de plantation en potets travaillés fait ses preuves

Une visite forestière a été organisée à l’issue de l’assemblée générale du Cetef de Touraine.

La longévité d’une parcelle débute par une implantation réussie

Face à l’évolution du climat, les chercheurs planchent sur différents leviers pour améliorer l’adaptation de la vigne.

Un projet amené à grandir à Abilly

Céréalier à Abilly, Bernard Limouzin s’est lancé dans un ambitieux projet d’agroforesterie il y a deux ans.

Publicité