Aller au contenu principal

Un enjambeur électrique autonome en test depuis 2 ans à Quincy

Un robot viticole électrique est en expérimentation dans le vignoble de Quincy dans le Cher pour les travaux du sol. Les vignerons espèrent ainsi allier préservation de l’environnement, qualité de leur production et réduction des coûts.

A Quincy, nous appliquons depuis deux ans, sur 65 hectares de vigne, le désherbage mécanique. A titre expérimental, nous testons un enjambeur 100 % électrique et autonome, qui travaille le sol dans le respect de la viticulture durable », explique Yves Lestourgie. Cette innovation est pilotée par la Cuma de la Corbinerie qu’il préside et qui réunit six vignerons. Ces derniers s’intéressent à ce nouvel outil qui représente une alternative aux produits chimiques de désherbage. « Dans un souci environnemental, face à un climat qui change, dans la volonté de ne plus utiliser de produits chimiques car de moins en moins de matières actives sont disponibles, les pratiques évoluent et le robot viticole peut être un des outils à utiliser à l’avenir », justifie le président de la Cuma.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Tournesol : « des rendements bons, voire très bons »
La récolte de tournesol touche à sa fin, sur une note positive puisque les rendements sont tout à fait satisfaisants.
Hausse des engrais : quelles marges de manoeuvre agronomiques ?
C’est une question que se posent tous les agriculteurs pour limiter leurs charges, compte tenu du prix très élevé des engrais.
Pommes : calibre et volume impactés par les aléas
A Saint-Aubin-le-Dépeint, les vergers du Gaec des Deux Saints ont subi au printemps dernier le gel et la grêle.
« Un millésime avec une certaine finesse, de belles acidités »
Détour du côté de Chinon, au Domaine de la Massonnière où les vendanges viennent de se terminer.
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Vendanges : de belles qualités dans les cuves
Les vendanges, en cours ou terminées par endroits, révèlent des pertes importantes liées aux aléas climatiques.
Publicité