Aller au contenu principal

Un investissement au départ, payant sur la durée

Des viticulteurs de l’ouest tourangeau se sont retrouvés le 8 décembre dans le Chinonais pour une formation sur les couverts végétaux. L’occasion pour Jérôme Billard, du Domaine de la Noblaie, de partager ses pratiques avec les participants.  

Dans le vignoble du domaine de la Noblaie, les participants à la formation sont allés observer la structure des sols, après plusieurs années de couverts

A l’occasion d’une formation de la chambre d’agriculture sur la gestion des couverts végétaux en viticulture, les participants se sont rendus dans les vignes du Domaine de la Noblaie, chez Jérôme Billard, à Ligré. Adeline Mallet, responsable du service viticulture œnologie de la chambre d’agriculture 37, animait cette formation. « Nous semons des couverts dans les vignes chaque année depuis 2015, indique Jérôme Billard. Auparavant, les inter-rangs étaient enherbés en fétuque, seul le cavaillon était désherbé chimiquement. Une fois enlevée, la fétuque a mis trois-quatre ans à disparaître totalement. » Au Domaine de la Noblaie, les objectifs des couverts sont multiples : empêcher l’érosion du sol et l’enrichir pour nourrir la vigne, travailler la porosité du sol par l’exploration racinaire, produire de la biomasse, absorber l’eau au moment des vendanges. Lors du premier semis de couvert au domaine, de la matière organique a été apportée pour favoriser la vie du sol.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité