Aller au contenu principal

Une grande disparité dans l’avancement des chantiers

Les fortes précipitations de la semaine passée dans le sud du département ont entrainé un ralentissement, voire un arrêt des travaux de semis. Le nord a quant à lui été plus épargné. De plus, les températures exceptionnelles de cette fin octobre participent à une importante prolifération des insectes.

Au nord du département, les exploitants ont fini leurs semis, tandis que d’autres au sud ont été arrêtés par les fortes précipitations de la semaine dernière

L’avancée des semis reste assez hétérogène dans le sud du département. Franck Paineau, conseiller du GDA dans le secteur, explique : « Certains exploitants ont fini tandis que d’autres ont été arrêtés par les fortes précipitations de la semaine dernière, alors qu’ils commençaient tout juste. » En effet, certaines zones ont reçu entre 60 et 100 mm en quelques jours, stoppant inévitablement l’avancée des chantiers. Les afficionados du semis direct doivent attendre quelques jours avant de pouvoir réinvestir les parcelles, à l’aide bien souvent d’un semoir à dents. Ceux pratiquant le travail du sol ont pour certains ressorti la charrue avant de passer le combiné de semis. L’agronome précise « que les orges semées il y environ trois semaines arrivent au stade deux à trois feuilles. Certaines ont souffert des fortes précipitations, mais les températures actuelles les aident à détoxifier rapidement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Dix ans après, qu’est devenue la première ferme pilote ?
Michel Paillet, éleveur bovin allaitant à Saint-Maur dans le Cher, est venu à Ceaulmont partager son expérience de ferme pilote des premiers programme
LITIÈRE COMPOSTÉE, UNE ALTERNATIVE À LA PAILLE DE CÉRÉALES
A Pérassay, dans l’Indre,  Enguerran Auclair a repensé son système de litière afin de s’affranchir de la paille de céréales.
Herbe et Fourrages souffle ses dix bougies
A l’occasion de la journée bilan du cinquième programme Herbe et Fourrages dans l’Indre, le réseau a fêté ses dix ans.
Les agriculteurs du Lochois se bougent pour attirer des salariés
Un groupe d’agriculteurs du Lochois est en cours de création d’un collectif d’employeurs et de salariés.
Des élèves bien préparés pour la foire aux vins
La foire aux vins des lycées, organisée à Fondettes ce week-end, est un véritable support pédagogique pour les élèves de BTS viticulture-œnologie. 
La lutte contre l’obsolescence programmée fait l’affaire d’Hugues
Un concept nouveau et dans l’air du temps, voilà ce qui fait le succès du RéparToursNtruck.
Publicité