Aller au contenu principal

Autonomie fourragère
Une production de 13 tonnes de MS/ha avec une prairie sous couvert de méteil

La prairie sous couvert de méteil a tenu ses promesses chez Bruno et Benoit Rochereau. Avec une production de 13 tonnes de MS par hectare, cette association apporte de quoi appréhender avec sérénité la gestion de leurs stocks fourragers, pourtant sérieusement entamés du fait de la sècheresse estivale.

C’est avec l’aide de Jean-Baptiste Quillet, son conseiller fourrage, que Benoit Rochereau s’est lancé avec son père dans l’aventure des prairies sous couvert de méteil.

Dactyle, fétuque, trèfle violet, trèfle blanc, ray grass : tout y est. Ce 3 octobre à Ceaulmont (36), les jeunes prairies multi-espèces de Bruno et Benoit Rochereau ont repris vie. Celles-ci ont été mises en place un an plus tôt, sous couvert de méteil. Triticale, avoine, vesce et pois fourrager ont été semés en même temps que les espèces prairiales. C’est à la pelle et dans une remorque que Bruno Rochereau a mélangé toutes les graines avant de charger le semoir. « Pas trop d’un coup, précise-t-il, juste de quoi semer 2 ha à la fois ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Anticipation et flexibilité : deux leviers pour optimiser son pâturage

Optimiser sa ressource en herbe via une gestion serrée de son pâturage peut être source d’économie et d’amélioration de l’autonomie alimentaire du

« Il faut bien se préparer ! »

Les chambres d’agriculture 36 et 37 et la laiterie de Verneuil ont invité de futurs installés à visiter une exploitation à céder et une récemment r

Aides animales 2024 à demander sur Telepac

Les aides animales peuvent être demandées sur Telepac à partir du 1er janvier 2024

UNE NOUVELLE BERGERIE POUR UN CONFORT DE TRAVAIL AMÉLIORÉ

Le Gaec Dubus Derville, en élevage bovin et ovin à Chaillac dans l’Indre, utilise sa nouvelle bergerie de 250 places depuis un an.

Une reproduction gérée au cordeau, récompensée par un Sabot d’argent

Sur son élevage de limousines à Saint-Epain, Pascal Pastorino applique le principe d’un veau par an, avec des vêlages regroupés sur un mois et demi

Publicité