Aller au contenu principal

Vendanges : c'est parti !

Ça y est, les machines à vendanger et les équipes de vendangeurs sont sur le front, et le millésime s’annonce bien différent de celui de l’année dernière. La chambre d’agriculture 37 donne d’ores et déjà quelques conseils pour une vinification réussie.

Dans les rouges, les vendanges ont démarré sérieusement ce jeudi. La météo défavorable et très venteuse prévue ce week-end a pressé les vignerons. « Les parcelles sur des sables sont bonnes à ramasser en cabernet, précise Philippe Gabillot, conseiller viticole à la chambre d’agriculture 37. Il faut vendanger les parcelles les plus fragiles, car l’état sanitaire risque de se dégrader. »

 

La couleur est au rendez-vous. Les raisins présentent un peu d’acidité, « mais on a une bonne maturité aromatique, et l’acidité sera un protecteur des microorganismes », ajoute-t-il.

 

Le conseiller préconise de ne pas mettre de fortes doses de SO2, 2 grammes maximum en rouge. « Les vignerons qui vendangent à la main et dont la vigne est en bon état sanitaire peuvent se passer de SO2. Mais ils doivent utiliser une bioprotection ».

 

Si des symptômes de botrytis sont constatés, l’oenologue recommande d’augmenter la dose de SO2 et d’utiliser des tanins oenologiques dans les bennes.

 

Du côté des blancs, les vendanges ont démarré un peu avant les rouges. « En blancs, rosés, noble-joué…, les jus sont nets. On a une acidité franche, mais ce n’est pas grave, on gérera après la fermentation alcoolique, soit avec des malos soit en faisant des assemblages », avance le conseiller.

 

Globalement, ce dernier estime qu’il faut travailler les vins pour avoir du gras, du volume. « Il faudra donc des macérations longues pour les rouges, et des malos en blancs pour apporter du moelleux », détaille-t-il.

 

Côté rendement, comme attendu, ils ne seront pas à leur maximum. La vendange annoncera la couleur lorsqu’elle sera plus avancée.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Témoignage viticole : "une année éreintante"
Une campagne sans vendanges, on fait comment ?
Résistance aux fongicides : ne pas baisser la garde
Retour sur la réunion technique d’hiver Agroveille de la chambre d’agriculture, où plusieurs thématiques majeures pour la réussite technico-éc
Publicité