Aller au contenu principal

Viticulture : sans glypho, on fait comment ?

Les alternatives au glyphosate existent mais leur persistance d’action est courte. Les facteurs sensibilité du sol et climat influent beaucoup sur leur efficacité et le temps à passer est considérablement augmenté. Le changement de système réussira d’autant mieux avec une formation adaptée à ces nouvelles pratiques.

Les vignerons bios cultivent la vigne sans recourir aux désherbants, tout en accompagnant leur démarche par une politique commerciale compensant l’augmentation des charges de production. Quand une exploitation est structurée autour d’une conduite conventionnelle de la vigne incluant le glyphosate, le changement de pratique peut se transformer en chemin de croix s’il n’est pas préparé.

 

Une étude des chambres d’agriculture conclut sans détour à une augmentation de charges totales de 13 %, incluant le surcroît de travail et des pertes de rendement occasionnées par des pratiques nouvelles mal maîtrisées et la destruction brutale du chevelu racinaire de surface. L’étude indique que les vignerons coopérateurs pourraient perdre jusqu’à 20 % de leur produit brut. L’extrapolation des besoins exprimés à l’échelle du Val de Loire chiffre la demande en main d’oeuvre sur 4 mois à 200 personnes supplémentaires.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Néonicotinoïdes : consultation ouverte pour un feu vert provisoire
Une consultation publique est en cours pour réintroduire provisoirement l’usage de néonicotinoïdes en culture de betterave.
Adventices et ravageurs : des solutions techniques pour les cultures bio
Lors d’un webinaire organisé par le CTIFL et l’Itab, de multiples intervenants ont détaillé des solutions agronomiques afin de s’affranchir, autant qu
ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
2019/2020 : pas de campagne faste pour la Copac
Une petite année pour la Coopérative des agriculteurs du chinonais, dont le déroulé a été présenté lors d’une assemblée générale en petit comi
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Garder les qualités des pommes : des moyens d'agir
La station de La Morinière à Saint-Epain vient de rendre publique la synthèse d’une étude triennale (1) sur la qualité des pommes à la récolte
Publicité