Aller au contenu principal

Viticulture : sans glypho, on fait comment ?

Les alternatives au glyphosate existent mais leur persistance d’action est courte. Les facteurs sensibilité du sol et climat influent beaucoup sur leur efficacité et le temps à passer est considérablement augmenté. Le changement de système réussira d’autant mieux avec une formation adaptée à ces nouvelles pratiques.

Les vignerons bios cultivent la vigne sans recourir aux désherbants, tout en accompagnant leur démarche par une politique commerciale compensant l’augmentation des charges de production. Quand une exploitation est structurée autour d’une conduite conventionnelle de la vigne incluant le glyphosate, le changement de pratique peut se transformer en chemin de croix s’il n’est pas préparé.

 

Une étude des chambres d’agriculture conclut sans détour à une augmentation de charges totales de 13 %, incluant le surcroît de travail et des pertes de rendement occasionnées par des pratiques nouvelles mal maîtrisées et la destruction brutale du chevelu racinaire de surface. L’étude indique que les vignerons coopérateurs pourraient perdre jusqu’à 20 % de leur produit brut. L’extrapolation des besoins exprimés à l’échelle du Val de Loire chiffre la demande en main d’oeuvre sur 4 mois à 200 personnes supplémentaires.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Aléas climatiques : la colère céleste meurtrit la Touraine
La campagne agricole 2021 restera dans les annales des aléas climatiques.
Jean Castex en région CVL : « La solidarité nationale s’exprimera » !
En déplacement dans le Loir-et-Cher à l’occasion de la campagne électorale en cours, le Premier ministre a répondu sommairement aux questions
Feux de chaume : comment les éviter ?
Les pompiers se préparent à intervenir sur des feux cet été et comptent sur la solidarité des agriculteurs.
Colère céleste à Huismes
Après le froid, le gel et parfois la grêle, les vignerons et tous les habitants de Huismes ont assisté impuissants à une tornade orageuse qui
Jean Castex à Cheverny
Pérennité de l'assurance récolte, verdissement de la Pac, règlement du conflit Airbus-Boeing qui a handicapé les exportations de vins, le premier mini
Vers un traitement en soirée pendant la floraison
Après la concertation obtenue par la FNSEA en décembre dernier, le plan pollinisateurs et son volet réglementaire ont été retravaillés.
Publicité