Aller au contenu principal

Chenin mousseux : viser l’optimum de maturité

La tendance vers des raisins pouvant atteindre l’optimum de maturité se confirme encore cette année. Mais les façonneurs de vins de base auront tout intérêt à récolter avant.

Philippe Gabillot, oenologue de la chambre d'agriculture 37

La vigne a soif mais la vigne est belle en Touraine. A quelques semaines des vendanges, une ambiance fébrile gagne le vignoble et une question taraude les vignerons des deux rives à Vouvray et Montlouis. Quand commencer ? La question gagne les esprits. Si en pays cabernet les têtes restent sereines, la décision est plus délicate en secteur chenin. Tantôt sec, demi-sec ou moelleux, ce cépage roi du Val de Loire se destine surtout aux fines bulles.

 

Or, la finesse et la fraîcheur d’un mousseux découlent d’un choix de maturité précoce du raisin bien connu des Champenois, qui vendangent toujours avec une relative verdeur. Et ce qui fait leur succès car les vins, acides mais aromatiques, par la magie de la refermentation close, mutent en excellents effervescents. Autant d’éléments qui incitent la chambre d’agriculture à maintenir en place le réseau maturité chenin initié par l’IFV d’Amboise en 2016 pour trois ans de collecte de données.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Tournesol : « des rendements bons, voire très bons »
La récolte de tournesol touche à sa fin, sur une note positive puisque les rendements sont tout à fait satisfaisants.
Hausse des engrais : quelles marges de manoeuvre agronomiques ?
C’est une question que se posent tous les agriculteurs pour limiter leurs charges, compte tenu du prix très élevé des engrais.
Pommes : calibre et volume impactés par les aléas
A Saint-Aubin-le-Dépeint, les vergers du Gaec des Deux Saints ont subi au printemps dernier le gel et la grêle.
« Un millésime avec une certaine finesse, de belles acidités »
Détour du côté de Chinon, au Domaine de la Massonnière où les vendanges viennent de se terminer.
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Vendanges : de belles qualités dans les cuves
Les vendanges, en cours ou terminées par endroits, révèlent des pertes importantes liées aux aléas climatiques.
Publicité