Aller au contenu principal

Coup de blues sur le vignoble

Pour ceux qui en doutaient, la Touraine reste bien dans la catégorie des vignobles septentrionaux avec comme signature un effet millésime marqué.

Comme chaque saison, depuis le débourrement, le climat a forgé le profil du millésime 2021. Gel, fin de printemps fraîche, grêle parfois et une agressivité du mildiou peu commune ont rendu la vie dure aux vignerons. Si parmi les sept plaies d’Egypte, il y a les sauterelles, en Touraine sur certains secteurs elles ont pris la forme d’une attaque tardive de cicadelles. Alors que démarrent les premières rencontres de prévendanges, les vignerons parfois désabusés et inquiets pour leur avenir se hâtent lentement vers des vendanges prévues vers la fin septembre pour les vins de base et certains cépages précoces mais pas avant le 5 octobre pour les autres. Remontée de Loire des appellations et du moral des troupes.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Gel vignes, vergers : les exonérations MSA pourraient dépasser 15 000 €
Les viticulteurs et arboriculteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander une prise en charge des cotisations sociales exploitant et employeur.
Le cresson reprend vie en Touraine
A Courçay, une ancienne cressonnière a été remise en état et en production par un couple de passionnés.
L'AOC chinon planche sur la maîtrise des adventices
Première ODG à organiser sa réunion de pré-vendanges, à Seuilly, l’appellation chinon a mis l’accent sur l’entretien du sol viticole.
Les Jardins de l’Angottière : 1 duo, 2 productions
A Beaumont-Village, Stéphanie Guibet et Jean-Baptiste Molinier misent sur la complémentarité entre le maraîchage et un atelier plantes aromati
Préserver le rosé au-delà d’un été
Quatre leviers sont conditionnés par la matrice « rosé » dans laquelle ils évoluent.
Et si j’accueillais des rapaces sur mon exploitation ?
L’accueil de rapaces est une solution efficace pour la régulation de ravageurs de types rongeurs sur son exploitation.
Publicité