Aller au contenu principal

Soin des animaux
De l’eau en quantité et de qualité

Très souvent oubliée, l’eau est le premier aliment des animaux d’élevage. Un approvisionnement insuffisant entraîne une baisse de l’ingestion de matière sèche, de la production laitière et des croissances.

Les besoins des animaux varient selon divers facteurs, l’alimentation, la température, le stade physiologique et la production laitière. En élevage ovin, à 20 °C, ils augmentent de 30 % et ils sont doubles dès que la température atteint 30 °C. Avec une consommation moyenne de 2,5 l par jour en conditions normales, une brebis pourra boire près de 5 l en pleine chaleur. Pour les bovins, c’est près de 130 l d’eau par jour qu’une vache en fin de lactation devra boire en période estivale avec un régime alimentaire sec (cf. tableau).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Anticipation et flexibilité : deux leviers pour optimiser son pâturage

Optimiser sa ressource en herbe via une gestion serrée de son pâturage peut être source d’économie et d’amélioration de l’autonomie alimentaire du

« Il faut bien se préparer ! »

Les chambres d’agriculture 36 et 37 et la laiterie de Verneuil ont invité de futurs installés à visiter une exploitation à céder et une récemment r

Aides animales 2024 à demander sur Telepac

Les aides animales peuvent être demandées sur Telepac à partir du 1er janvier 2024

UNE NOUVELLE BERGERIE POUR UN CONFORT DE TRAVAIL AMÉLIORÉ

Le Gaec Dubus Derville, en élevage bovin et ovin à Chaillac dans l’Indre, utilise sa nouvelle bergerie de 250 places depuis un an.

Une reproduction gérée au cordeau, récompensée par un Sabot d’argent

Sur son élevage de limousines à Saint-Epain, Pascal Pastorino applique le principe d’un veau par an, avec des vêlages regroupés sur un mois et demi

Produire et transformer plus pour répondre à la demande

Marché de Rungis, fromageries, vente directe... les débouchés de Camille Fontaine, productrice de ste-maure-de-touraine, sont nombreux.

Publicité