Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Aides ovines et caprines
Dernière échéance le 31 janvier

En 2019, les éleveurs ovins peuvent bénéficier d’une aide d’environ 21 €, plus 2 € pour les 500 premières brebis. Une majoration « nouveau producteur » d’environ 6 € par animal a été réintroduite. Pour les éleveurs caprins, l’aide unique est estimée à 16 €/tête.

Comme tous les ans, les éleveurs de chèvres et brebis devront faire leur demande d’aides PAC au plus tard le mercredi 31 janvier 2019 et ce, uniquement par télédéclaration. En 2019, il devrait y avoir une avance de 50 % de l’aide mi-octobre et le solde sera réglé début décembre.

Réintroduction de la majoration « nouveau producteur »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« Pourquoi faire faire des kilomètres à la marchandise quand on l’a chez nous ? »
Avec trois éditions au compteur, le concours de boucherie a trouvé ses marques à Ferme Expo Tours.
Concours : à chacun son métier
A Ferme Expo, le concours bovin de boucherie a réuni 9 bovins issus de 7 élevages, deux en race Charolaise et le reste en Limousine.
Inra : des veaux bien logés pour être bien étudiés
L’entrée en fonction cet été à Nouzilly d’une nouvelle nurserie à veaux permet aux chercheurs de l’Inra le suivi de veaux de la naissance à la
Vignette
Les chèvres d’élite à Ferme Expo
Ferme Expo tient enfin son concours caprin.
Vignette
" Développer les productions pour être plus forts "
S’installer en couple, en reprenant deux exploitations de productions différentes, c’est le choix qu’ont fait Audrey et Clément Salgueiro, au
Vignette
« Eleveur » de sol en Sologne
L’agriculture de conservation des sols pratiquée sur des terres ingrates cherche son équilibre en intégrant un mode d’élevage « opportuniste »
Publicité