Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Commerce de proximité
Des produits locaux au coeur de nos campagnes

Les habitants et voisins d’Azay-sur-Cher pourront désormais remplir leur panier de produits locaux « Ô panier d’Azay ». Dans les rayons, fruits et légumes, viande, charcuterie, produis laitiers, jus de fruits, bières et vins, épicerie, produits « exotiques » équitables… mais aussi un espace bio et un espace vrac.

Ouverte le 7 décembre, la boutique est tenue par Rose-Noëlle Clément, originaire du Loir-et-Cher et installée à Azay-sur-Cher avec sa petite famille depuis 15 ans. Informaticienne de métier, celle-ci a tourné la page de sa première carrière. « J’ai travaillé 17 ans comme responsable d’équipe technique dans une société d’informatique, raconte-t-elle. Mais le contact me manquait, car je suis fille d’horticulteurs, et j’avais pris goût, petite, aux marchés et à la vente aux particuliers. Je me sentais un peu déconnectée, il me manquait quelque chose. En 2015, la mairie a commencé à évoquer le projet d’ouvrir un commerce local de proximité en 2017-2018. »

L’adhésion immédiate des habitants

Motivée par la perspective, Rose-Noëlle ne perd pas de temps, et va faire part à la mairie de son souhait de tenir ledit magasin. Une rupture conventionnelle plus tard, voilà la jeune femme disponible, avec une vision concrète de ce qu’elle envisageait pour le point de vente. « Avec le maire, nous avons comparé nos visions des choses, et cela correspondait, retrace Rose-Noëlle. Un groupe de travail d’élus et d’habitants a été constitué en 2017, et une enquête distribuée aux locaux pour connaître leurs besoins et leur intérêt pour un tel magasin. On a alors eu la preuve que le projet suscitait l’adhésion d’un grand nombre d’habitants, avec une vraie recherche d’un bon rapport qualité-prix ». Histoire de mettre les mains dans le cambouis, Rose-Noëlle fait un stage d’immersion au magasin de producteurs La Charrette, puis y travaille quelques mois. « Ça m’a permis de voir comment ça se passait, ce que je voulais reproduire ou faire différemment, et de prendre contact avec des producteurs ». La construction a été gérée par la communauté de communes Touraine-Est Vallées, et le Département et la Région ont participé au financement. Le bâtiment livré, il manquait encore une chambre froide et quelques aménagements, pour un investissement de 40 000 €. L’engouement pour l’ouverture du magasin s’est alors une fois de plus vérifié, au moment de la collecte de fonds sur internet, qui a donné à Rose-Noëlle un sacré coup de pouce collectif. « 100 contributeurs pour 6 500 euros collectés ! », se réjouit la nouvelle commerçante.

Une offre diversifiée

Celle-ci a ensuite dû retrousser ses manches pour chercher des producteurs locaux. Maison Galland, miel de l’Earl Viau, jus de fruits des Vergers de la Manse, farines et préparations Chant de blé, charcuterie Dubourg, huiles Pierre Marie… « C’est un système d’achat-revente avec une logique de proximité. Les producteurs fixent leurs prix et me livrent. Je ne veux pas créer de concurrence, mais l’accueil de nouveaux producteurs reste tout à fait ouvert pour compléter une gamme. L’offre évoluera en fonction des contacts et aussi des retours des clients. » Adhérente à l’association Zéro Déchet Touraine, Rose-Noëlle Clément travaille aussi à limiter le plus possible les emballages, dans la lignée du rayon vrac. La boutique a pris place dans le bourg, tout près de l’école maternelle, de l’accueil périscolaire, de la maison médicale ou encore de la bibliothèque, garantissant de capter un flux de potentiels clients. Un nouveau service de proximité, pour créer un dynamisme commercial en milieu rural et faire connaître les produits locaux. Le lieu sera aussi dédié à la convivialité puisqu’un espace offrira la possibilité de prendre une boisson fraîche ou chaude ; Rose-Noëlle n’exclut d’ailleurs pas d’en profiter pour y organiser quelques animations ou dégustations. Voyant cette ouverture d’un bon oeil, plusieurs communes alentours se sont fait l’écho du nouveau commerce auprès de leurs habitants. La boutique a en tout cas suscité un joli élan de solidarité, puisque de nombreux habitants bénévoles sont venus spontanément et avec enthousiasme donner un coup de main, pour que tout soit fin prêt pour l’ouverture. Le dynamisme au coeur du milieu rural, un cercle vertueux ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le code K6 du Paradis en met plein la vue
Le domaine de Paradis à Chinon présente sa nouvelle cuvée sans soufre ajoutée de cabernet franc.
Vignette
A la Une de Terre de Touraine du 11 octobre 2019
Les abonnés peuvent feuilleter l'intégralité de l'édition électronique dès le jeudi après midi précédent la parution papier grâce à leur code
Vignette
France, veux-tu encore de tes paysans ?
Les agriculteurs du Centre-Val de Loire se sont mobilisés en nombre contre les attaques qu’ils subissent de toute part.
Vignette
Semoirs: les Cuma font leur show (vidéo)
C'est à Mignières en Eure-et-Loir dans la banlieue de Chartres que la FRCUMA Centre Val de Loire a organisé le 2 octobre 2019 une présentation
Vignette
Le Tchad, pays d'élevage et d'agriculture familiale
Ancienne colonie française, le Tchad est classé parmi les pays les plus pauvres du monde.
Vignette
Les agriculteurs allument les feux de détresse
La stigmatisation des agriculteurs, que ce soit à propos de l'usage des phytos ou des pratiques en élevage, est à l'origine du message d'alert
Publicité