Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimentation animale
Des règles à suivre pour un enrubannage réussi

Lors de la journée régionale caprine, Bertrand Bluet, conseiller à la chambre d’agriculture de l’Indre, a animé un atelier sur l’enrubannage. Un fourrage bien adapté en élevage caprin mais qui nécessite de prendre certaines précautions pour en garantir la qualité.

La première pousse de l’herbe est souvent un casse-tête pour l’éleveur. Entre l’état d’avancement des plantes et les fenêtres météo favorables, les créneaux de coupes sont souvent difficiles à trouver. Dans ce contexte, le choix du mode d’exploitation des fourrages peut s’avérer cornélien : affouragement en vert, ensilage d’herbe, enrubannage ? Ce sont les spécificités de l’exploitation qui guident l’orientation à prendre. Et pour beaucoup, l’enrubannage représente le meilleur compromis. Il peut en effet convenir à la grande majorité des élevages en apportant un fourrage de bonne qualité. Il nécessite néanmoins de prendre quelques précautions, car comme tout aliment humide, sa conservation est limitée.

 

Privilégier la qualité à la quantité

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Covid-19 : les filières tiennent mais grincent
Hissées sur le piédestal de la République, les filières agro-alimentaires remplissent du mieux qu’elles peuvent leur mission : fournir les ass
Caprins : un bon début de lactation se prépare lors de la gestation
L’alimentation en fin de gestation a un impact sur la qualité du colostrum, sur la lactation suivante et le poids de la portée.
Covid-19 : quels impacts sur les filières d’élevage ?
Puisqu’il faut continuer à nourrir la population, le Gouvernement a pris des dispositions pour fluidifier en amont tous les circuits d’approvi
Covid-19 : les agriculteurs s’organisent dans l’urgence
L’agriculture en général n’est objectivement pas le secteur économique le plus affecté par la crise sanitaire mais le coronavirus venu de Chin
Le vivant sensible aux ondes et courants vagabonds
Pas toujours prise en compte lors de la pose d’installations électriques (production, transport), l’influence des ondes électromagnétiques sur
Des moutons citadins… vraie ou fausse bonne idée ?
Des activités « alternatives » s’ouvrent aux éleveurs ovins, la plus connue étant l’éco pâturage, pratique plutôt citadine.
Publicité