Aller au contenu principal

Exportations de vin : le Royaume-Uni, un marché majeur

Le marché britannique va-t-il rester un Eldorado ouvert aux vins français après le Brexit ? Probablement, même si bien des incertitudes pèsent sur sa dynamique. Dans ce contexte, les vins de Loire se positionnent sur un créneau porteur plutôt favorable à leur avenir outre-Manche.

La photographie du marché anglais dispensée lors d’une visioconférence Interloire laisse bien des raisons d’espérer sur ce marché de proximité malgré le retour de formalités douanières. Selon Sopexa, trois raisons érigent le Royaume-Uni en marché mature : 8 adultes sur 10 y boivent du vin ; sixième marché mondial pour la consommation, c’est aussi le second importateur mondial en volume et en valeur.

 

Malgré le réchauffement climatique et de nouvelles plantations, Albion est très loin de couvrir la demande d’une population ouverte sur les vins du monde. La Grande Bretagne compte un demi-millier de domaines produisant aux deux tiers des effervescents. Mais ce sont essentiellement des tranquilles qui ont la faveur des Britanniques. Ils en boivent plus de 12 millions d’hectolitres par an.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Aspergus, la marque de qualité de Médéric Boisseau
Jeune agriculteur en grandes cultures, Médéric Boisseau est actuellement en pleine saison de l’asperge, pour la deuxième année consécutive.
Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Témoignage viticole : "une année éreintante"
Une campagne sans vendanges, on fait comment ?
Publicité