Aller au contenu principal

Ferme Expo aura bien lieu !

Après une année chahutée qui a vu l’annulation, entre autres, de Ferme Expo, l’événement revient les 19,20 et 21 novembre pour le plaisir de tous, avec son lot de nouveautés.

Le concours des Trophées des territoires est reconduit cette année.

On a la volonté de l’organiser, de se retrouver, les agriculteurs ont envie de participer au salon, et les conditions de cette année nous le permettent. Il n’y avait donc pas de raison de ne pas maintenir l’événement », résume Eloi Canon, élu chambre d’agriculture et éleveur ovin. Voilà ce qui a été réaffirmé lors du comité de pilotage du 15 septembre. Au sein des groupes de travail, l’attentisme lié aux incertitudes du contexte a laissé la place à une motivation collective. « A deux mois de l’évènement, ce comité de pilotage était important. Il a permis de relancer la dynamique », souligne l’élu. Les organisateurs partent sur l’hypothèse dictée par les conditions actuelles, c’est-à-dire la présentation du pass sanitaire à l’entrée, sans jauge maximale. Dans sa nature, le salon conserve les mêmes ambitions que celles affichées initialement pour 2020. « On veut en faire un salon renouvelé orienté sur l’agriculture, mais aussi sur la gastronomie avec des concours et des présentations sur ce thème », avance Eloi Canon. Tours évènement étant en charge de l’organisation et de l’animation de cet espace consacré à la gastronomie.

 

« UNE ANNÉE DE TRANSITION »

En revanche, l’idée d’agrandir le salon pour occuper un troisième hall ne se concrétisera pas cette année. « On pensait doubler le nombre d’exposants sur la partie gastronomie, mais ce n’est pas le cas pour l’instant. Donc on préfère réduire la voilure, et rester à deux halls, explique l’élu. C’est une année de transition. On essaie cette nouvelle formule, sans pour autant voir plus grand dans l’immédiat. » L’espace réservé aux papilles occupera ainsi le hall B. La partie dédiée aux animaux occupera le hall A, comme les années précédentes. Bovins, caprins, ovins y prendront leurs quartiers, tandis que les chevaux seront dans des boxes à l’extérieur. Les volailles, elles, prendront désormais place dans le village gastronomique plutôt que sous un chapiteau. Les traditionnels concours d’animaux réuniront les professionnels de l’élevage : animaux de boucherie, caprins, prim’holstein, manipulation d’animaux pour les jeunes…

 

EXPOSANTS ET PARTENAIRES AU RENDEZ-VOUS

Du côté des exposants, les inscriptions lancées au printemps démontrent que tout le monde attendait le retour de ce rendez-vous local. « Les exposants n’ont pas été frileux car, en 2020, ceux qui avaient réservé un emplacement ont été remboursés. Ils ont donc réservé en confiance », analyse Eloi Canon. Il faut dire aussi que 2020 n’a pas été une année blanche. Grâce aux partenaires de l’évènement, des actions ont pu être maintenues, notamment le concours d’animaux de boucherie, décentralisé directement dans les fermes. Les Trophées des territoires ont aussi assuré leur édition 2020. « Les communautés de communes jouent bien le jeu des Trophées des territoires. Le sujet les intéresse puisqu’elles qui travaillent actuellement sur leurs projets alimentaires territoriaux », note Eloi Canon. Les organisateurs sont optimistes quant à la fréquentation attendue. Le nombre de visiteurs aux évènements professionnels qui se tiennent actuellement est encourageant, et la situation sanitaire semble aller dans le bon sens…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

« Aller à paris, c’était un objectif »

 Un éleveur du Petit-Pressigny fait le déplacement au Salon de l’agriculture avec une de ses prim’holstein pour participer au concours nationa

Publicité