Aller au contenu principal

Certification
HVE mode d’emploi

Avec la montée en gamme des productions agricoles, les labels foisonnent au risque de faire tourner la tête des consommateurs perdus dans une constellation de logos. Depuis peu, un nouveau cryptogramme émerge, certifiant la haute valeur environnementale (HVE) de l’exploitation productrice.

HVE est un double escalier à trois marches. Double car il existe deux voies d’accès, la A et la B. Quant aux trois marches, elles actent le niveau d’implication dans la démarche environnementale. HVE 1 certifie que l’exploitant respecte les règles de conditionnalité BCAE (Bonnes conditions agricoles et environnementales) de la PAC. Le niveau HVE 2, qui fixe une obligation de moyens, est accordé aux exploitations en démarche d’agriculture raisonnée comme les cahiers des charges Vergers Eco-responsables, Terra Vitis ou Agri-Confiance de la coopération agricole… soit 43 démarches ou labels reconnus. L’accès au graal, le HVE 3, signifie pour l’exploitation l’obligation de résultats tant sur le plan de la réduction d’emploi des produits phytosanitaires que sur la présence d’infrastructures agro-écologiques (IAE) comme les arbres, les haies, les mares, les murs de pierres sèches…

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Transmission du métier de vigneron : du réel au virtuel
A 25 ans, Emile Coddens, second de chai au domaine Plou et fils à Chargé, fait le buzz sur la toile.
Aspergus, la marque de qualité de Médéric Boisseau
Jeune agriculteur en grandes cultures, Médéric Boisseau est actuellement en pleine saison de l’asperge, pour la deuxième année consécutive.
Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Publicité