Aller au contenu principal

Génétique
La charolaise réunit des passionnés d’ici et d’ailleurs à Brèches

La journée Noyau de sélection charolais a lieu tous les ans sur le site d’un élevage. Rendez-vous était donné chez Richard Courtigné à Brèches le 13 juin. Certains éleveurs de la race ont fait 500 à 600 km pour venir, et des sud-Américains avaient même fait le déplacement.

Cette année, la journée Noyau de sélection charolais s’est déroulée chez Richard Courtigné, à la tête d’un troupeau de 290 têtes, à Brèches le 13 juin. Organisée par la coopérative d’insémination Evolution, ce rendez-vous génétique a apporté des éléments techniques aux éleveurs le matin, et s’est poursuivie avec la présentation d’une trentaine d’animaux.

 

L’événement a accueilli plus de 150 éleveurs, venus d’une dizaine de départements (principalement du Centre et de l’Ouest de la France), ainsi qu’une délégation sud-américaine. « Ceux qui viennent à ces journées recherchent du haut de gamme. Ce sont des passionnés, fait remarquer Richard Courtigné. Ils viennent se rassurer en voyant les animaux et échanger entre eux sur leurs pratiques. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’élevage chevillé au corps
Après avoir fait ses armes auprès d’un troupeau allaitant comme apprenti, Mathéo se convertit à l’élevage laitier pour développer ses compéten
Une stratégie sur mesure pour sortir des impasses
Des purs céréaliers cochant la case retour à l’élevage laitier, le fait est suffisamment exceptionnel pour être relevé, d’autant que ce n’est
Produire ses protéines fourragères en caprin : intéressant économiquement
Produire des fourrages de bonne valeur nutritive pour limiter l’achat des aliments du commerce contribue à développer l’autonomie alimentaire
Prix des broutards mâles : l’incompréhension
Depuis l’effondrement des cours dans l’été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti.
Export des bovins : la réglementation FCO change
La Loi de santé animale fait voler en éclat les accords conclus par la France avec l’Italie et l’Espagne en matière de FCO.
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Publicité