Aller au contenu principal

Génétique
La charolaise réunit des passionnés d’ici et d’ailleurs à Brèches

La journée Noyau de sélection charolais a lieu tous les ans sur le site d’un élevage. Rendez-vous était donné chez Richard Courtigné à Brèches le 13 juin. Certains éleveurs de la race ont fait 500 à 600 km pour venir, et des sud-Américains avaient même fait le déplacement.

Cette année, la journée Noyau de sélection charolais s’est déroulée chez Richard Courtigné, à la tête d’un troupeau de 290 têtes, à Brèches le 13 juin. Organisée par la coopérative d’insémination Evolution, ce rendez-vous génétique a apporté des éléments techniques aux éleveurs le matin, et s’est poursuivie avec la présentation d’une trentaine d’animaux.

 

L’événement a accueilli plus de 150 éleveurs, venus d’une dizaine de départements (principalement du Centre et de l’Ouest de la France), ainsi qu’une délégation sud-américaine. « Ceux qui viennent à ces journées recherchent du haut de gamme. Ce sont des passionnés, fait remarquer Richard Courtigné. Ils viennent se rassurer en voyant les animaux et échanger entre eux sur leurs pratiques. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Aide aux éleveurs allaitants, mode d’emploi
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11 000 euros sur le dernier exercice peuvent faire la demande d’accès à l’aide d
La production de miel est victime du printemps maussade
Les récoltes de miel sont faibles voire nulles pour certains miels.
Recherche aliments non OGM désespérément
La crise de l’alimentation animale non OGM se poursuit.
2020, des prix du lait écrasés par la Covid
En 2020, les prix du lait de vache pour les producteurs ont régressé en conséquence de la crise de Covid.
Moisson : des déceptions et de bonnes surprises
Malgré de grosses disparités en fonction des secteurs géographiques, les conditions climatiques n’ont pas été préjudiciables partout pour les
Objectif : lait de foin !
En construisant un séchoir à foin, le Gaec de la Varenne ajoute une nouvelle brique à la construction d’un système laitier autonome en protéin
Publicité