Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Enseignement agricole
La MFR Val de l’Indre déménage à Noyant !

Dans le cadre d'une reprise la MFR du Val de l’Indre s'installe dans les locaux de la MFR de Noyant-de-Touraine. Toutes les formations se poursuivent et l’offre s’étoffera même à la rentrée 2019.

La maison familiale et rurale (MFR) Val de l’Indre, jusqu’ici implantée à Sorigny, a élu domicile à Noyant-de-Touraine. Ce déménagement, intervenu pendant les vacances de Noël, fait suite à la fusion des MFR de Sorigny et Noyant-de-Touraine. Au niveau logistique, certains jeunes sont passés internes, une navette depuis la gare de Tours jusqu’à Noyant a été mise en place, et une autre depuis Sainte-Maure. Sans interruption de scolarité, « dans la mesure du possible, chacun a retrouvé sa classe, ses formateurs et son rythme d’alternance, pour assurer une stabilité dans la scolarité des élèves », précise Catherine Lefeuvre, directrice de la MFR Val de l’Indre.

Depuis le 7 janvier, les locaux de Noyant accueillent désormais 210 élèves au total et 12 formateurs. « Nous avons dû recréer des salles de cours dans des salles existantes », continue la directrice de l’établissement.

Un panel de formations élargi

Toutes les formations des deux établissements initiaux se poursuivent, autour de l’agriculture et du cheval. Le panel est ainsi élargi, avec toujours les 4ème et 3ème agricoles, trois CAP : métiers de l’agriculture spécialité ruminants, jardinier paysagiste et palefrenier soigneur, quatre bacs professionnels : CGEA (conduite et gestion de l’entreprise agricole) polyculture élevage avec option cheval possible, aménagements paysagers, et agroéquipement, et le BTS Acse (analyse, conduite et stratégies de l’exploitation agricole). Au rang des nouveautés 2019, vont s’ouvrir en septembre un titre technicien agricole, ainsi qu’un certificat de spécialisation caprin et un autre en conduite d’un élevage laitier.

L’environnement des locaux de la nouvelle MFR Val de l’Indre est placé sous le signe de l’espace et d’un cadre agréable, moins citadin qu’à Sorigny. « Et nous ne sommes pas éloignés de notre bassin de recrutement initial, le sud Touraine, donc c’est bien par rapport aux maîtres de stage. La logique de territoire est conservée », complète Catherine Lefeuvre. Auparavant, la proximité du CFA de Sorigny avait permis de créer un partenariat avec la MFR Val de l’Indre ; certains ateliers se déroulaient en effet dans l’établissement voisin. Désormais, ces ateliers se tiendront directement au sein de structures locales, chez des maîtres d’apprentissage. Une façon de resserrer encore les liens du réseau professionnel. 

Contact MFR Val de l’Indre : Route de Brou à Noyant-de-Touraine - Tél : 02 47 26 07 31 - Mail : mfr.valdelindre@mfr. asso.fr.

Portes ouvertes les samedis 2 février, 23 mars et 25 mai.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5.40€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
FNSEA + JA confirment leur position majoritaire
Les résultats définitifs sont désormais connus depuis le 8 février au soir.
Vignette
Comprendre les paiements Pac
Les montants définitifs des aides couplées animales sont connus.
Vignette
Les fresques, ces œuvres qui traversent le temps
Les fresques transmettent des messages spirituels ou profanes peints par des artistes médiévaux inspirés par l’Antiquité.
Vignette
L'art du jardin japonais révélé à Maulévrier
Le plus grand jardin japonais d’Europe est planté à deux petites heures de la Touraine.
Vignette
L’arbre : un forestier qui aime les champs
 Des arbres au milieu du blé, une hérésie ? Ça n’a pas toujours été le cas…
Vignette
Agroécologie: et si la France passait à côté de l'essentiel?
Ancien chercheur du Cirad, fils de paysan, Lucien Séguy s’est taillé une solide réputation à force d’observation et d’expérimentation sous tou
Publicité