Aller au contenu principal

Biodiversité
Le vignoble cherche à amorcer la reconquête

Comment vit et se nourrit le petit monde vivant dans les paysages viticoles ? Quelles sont les interactions entre auxiliaires et ravageurs ? Comment utiliser les mécanismes naturels pour réduire le recours à la phytopharmacie ? Un programme régional de recherche apporte les premiers éléments de réponse.

Les conduites culturales qui prévalaient dans les fermes de polyculture élevage jusqu’en 1960 semblent parées de vertus au regard de l’environnement. Des systèmes complexes, durables, installés dans des espaces incluant de nombreux habitats potentiels utilisés par les petits mammifères et les insectes.

 

Comment retrouver des écosystèmes vivant en bonne intelligence avec les cultures et parfois à leur service ? C’est la question posée par le retour d’expériences en Val de Loire sur la biodiversité au vignoble, organisé par le réseau Vinopôle le 5 décembre à Panzoult. Université, IFV, chambre d’agriculture sont revenus devant un public de vignerons et de techniciens sur « les expérimentations diverses visant à éprouver des techniques alternatives afin de réduire l’utilisation des intrants. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Extraction : connaître le processus afin de l’optimiser
Anthocyanes, acides, sucres, tanins, polyphénols… autant de composants à extraire des raisins.
Déguster les baies : tout un art
En images un document UMT Vinitera, ATV 49, Chambre d'agriculture d'Indre et Loire avec les oenologues du Val de Loire.
Les meilleurs itinéraires du raisin au marc
La journée technique de pré-vendanges organisée par l'appellation Chinon a fait la part belle aux bordelais.
Une baisse inévitable mais réfléchie
SULFITES/ faut-il sans passer ?
Les causes multifactorielles d’une maigre moisson
Rétrospective d’une campagne céréalière décevante, avec les équipes régionales d’Arvalis qui esquissent les raisons de la contreperformance de
Terroir, cépage et porte-greffe au diapason
A Vouvray, la visite des vignes a mis en avant l’enherbement des vignes et la nécessité de définir une stratégie porte-greffe face au changeme
Publicité