Aller au contenu principal

Mesurer son prix de vente seuil dès la récolte

La récolte reste dans les esprits comme la concrétisation du cycle de production. Mais le travail n’est pas terminé ! Son prix de vente est essentiel pour rémunérer le travail réalisé. AS Cefiga 37 et AS Centre Loire mettent à disposition des céréaliers une méthode simplifiée pour déterminer rapidement le prix de vente à obtenir.

Chaque exploitant est confronté à la même problématique : dégager un chiffre d’affaires suffisant pour financer les charges et les annuités et permettre de faire des prélèvements. Pour cela, bien récolter n’est pas suffisant, il faut aussi bien vendre. Mais à partir de quel prix est-on gagnant ? Quelle culture est la plus rémunératrice ? Dès que le rendement est connu, il est possible de déterminer le prix minimum auquel il faut vendre pour supporter les charges. Dès la récolte, un exploitant a donc toutes les cartes en main pour décider.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La finesse des références permet la compréhension des systèmes
Retour sur les références économiques des entreprises agricoles, présentées le 14 septembre par AS Cefiga 37 à ses partenaires.
L’importance de fixer une rémunération au chef d’entreprise agricole
« Tout travail mérite salaire. » Pourquoi ce proverbe ne s’appliquerait-il pas aux chefs d’exploitation agricole ?
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Jusqu’à 75 000 euros d’aide pour les équipements antigel, grêle et irrigation
Les irrigants, viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers, serristes peuvent avoir de 30 à 50 % de leurs investissements en antigel, anti grêle
Semis 2021 : « n’oubliez pas de réaliser vos ZNT »
Attention, il faut s’appuyer sur la carte IGN pour mettre en place ses zones de non traitement “cours”, depuis ce printemps.
Recrutement : peut-on demander à un candidat s’il est vacciné ou a le pass sanitaire ?
Depuis le 30 août, dans certains corps de métiers, les salariés doivent présenter leur pass sanitaire pour continuer à exercer leur activité.
Publicité