Aller au contenu principal
Font Size

Accords Ceta et Mercosur
N’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas !

Pour JA 37 et l’UDSEA 37, les accords de libre-échange en cours de négociation représentent une distorsion inacceptable.

L'accord avec le Mercosur semble prévoir l'ouverture totale du marché européen pour certaines céréales comme l'orge.

Les évolutions concernant les deux grands accords de libre-échange, que sont le CETA avec le Canada et celui avec le Mercosur, font beaucoup parler les opposants de tous horizons et aussi les défenseurs. Le point sur la situation avec Sébastien Prouteau et Maxime Billet, respectivement présidents de l’UDSEA37 et de JA 37.

 

Les nouveaux contingents négociés sont faibles, ça ne peut pas déstabiliser les marchés ?

 

Sébastien Prouteau : Si. Si on regarde par exemple les chiffres bruts pour le miel, l’accord Mercosur ouvre la voie à l’importation détaxée de 45 000 tonnes de miel par an, c’est quand même l’équivalent de 18 % de la production de l’Union européenne. C’est aussi ce que consomment les Français chaque année. C’est donc très inquiétant pour la filière apicole française.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A la Une de Terre de Touraine du 18 septembre 2020
Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en alla
Ferme Expo Tours annulé
Les règles sanitaires actuelles rendent impossible l’organisation de Ferme Expo Tours 2020, programmé du 13 au 15 novembre.
Plan de relance : priorité donnée à la conversion écologique
Comme les autres activités économiques, l’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 milliard d’euros sur les 100 milliards annoncés
Les meilleurs itinéraires du raisin au marc
La journée technique de pré-vendanges organisée par l'appellation Chinon a fait la part belle aux bordelais.
Publicité