Aller au contenu principal

Compensation après le gel
Raisins : le potentiel incertain des bourgeons secondaires

Réputés peu ou pas fructifères, les bourgeons secondaires vont recevoir le signal du débourrement, une fois le stress du gel partiellement estompé. Mais que peut-on attendre comme récolte de ce protocole de secours mis en place par la nature ?

L’épisode gélif a détruit de nombreux bourgeons fructifères sortis de la bourre début avril. Les bougeons secondaires vont prendre le relais pour permettre aux ceps de capter la lumière et de synthétiser l’énergie qui sera mise en réserve dans les racines cet automne. Mais qu’en est-il du potentiel fructifère de ces bourgeons secondaires qui vont émerger ? Pour avoir une idée du potentiel de production après ces épisodes gélifs, il faut attendre la reprise de végétation et observer quel type de bourgeon va se développer.

 

Voici un rapide rappel sur les différents bourgeons, leur rôle ainsi que leur fertilité. En partant du bas vers le haut, voici les différents types de bourgeons :

- Bourgeon du vieux bois : va donner ce que l’on appelle les gourmands ;

- Bourgeons de la couronne : autour de la base, ces bourgeons sont dormants. La levée de dormance de ces bourgeons secondaires fera suite à un accident climatique (gel, grêle), taille sévère…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Après le gel : la FAV reçoit les parlementaires
Un sénateur, un conseiller départemental et un député ont répondu à l’invitation de la fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire
« Les retours des clients, c’est une vraie récompense »
Julie Maréchaux s’est lancée depuis deux ans dans la transformation et la vente directe des céréales de son mari et d’autres produits de la fe
Patate douce : le tubercule qui monte, qui monte !
Quand un horticulteur chinonais saisit à la volée l’ascension fulgurante de la patate douce.
Asperges : des cours soutenus mais une saison raccourcie
La production d’asperges de Touraine atteint son pic dans un contexte de marché favorable.
Gel : des producteurs meurtris mais pas abattus
Vignes et vergers stressés par dix jours de gel se remettent lentement.
Dégâts aux cultures : quand corbeaux et corneilles sont à la manoeuvre
Corbeaux freux, corneilles noires, choucas des tours, grands corbeaux, autant d’espèces de corvidés pouvant causer d’importants dégâts aux cul
Publicité