Aller au contenu principal

Un colza bio encourageant

Pour un coup d’essai, c’est peut-être un coup de maître, Théo Meneau, agriculteur du bouchardais, semble avoir réussi le tour de force de produire dès sa première année une culture de colza bio au rendement prometteur.

Avec un cycle long de 10 mois, des conditions d’implantation difficiles faisant la part belle à la flore concurrente et laissant le temps à de nombreux ravageurs de s’installer, la culture de colza bio fait figure de mission impossible. Les agriculteurs la réussissant régulièrement, généralement très expérimentés, se comptent sur les doigts d’une main en Touraine.

 

A Marcilly-sur-Vienne, Théo Meneau, qui produit lui-même de la farine et de l’huile de chanvre, a tenté l’aventure dans le but d’approvisionner en graines un collègue triturateur, disposant d’un circuit de vente d’huile local et rémunérateur.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’agriculture de conservation à la mode lémanique
L’agriculture de conservation des sols reste peu développée en France où à peine 5 % des sols bénéficient de ce mode de conduite durable à tou
La consommation de vin à l’étude
A l’initiative de JA 37, une réunion spéciale jeunes viticulteurs s’est tenue le 3 novembre en visioconférence.
Le barème 2020 d’indemnisation des céréales à paille et des prairies est fixé
La Commission nationale d’indemnisation s’est réunie en septembre et octobre derniers pour fixer les montants d’indemnisation des dégâts de gi
Point moisson des sorghos
Echos de récolte
Le maraîchage comme voie d’insertion de réfugiés
Un chantier d’insertion en maraîchage vient d’être créé à Mettray à destination de réfugiés ayant obtenu l’asile.
La filière horticole, durement touchée, veut rebondir
Paroles d'horticulteurs du département : Arnaud Crosnier, président régional de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et de l
Publicité