Aller au contenu principal

Vie rurale
Un nouveau coeur du village à Sepmes

En face de l’église de Sepmes, un café associatif des familles est né voilà quelques mois. Ce lieu de vie, d’échanges et d’animations a déjà ses fidèles et entraîne dans son sillage une jolie dynamique locale.

Nappes de couleur vive à petits pois, boissons sans alcool, espace bébé, jouets pour petites mains, jeux de sociétés… C’est sûr, nous ne sommes pas dans un café classique. Au « P’tit café » de Sepmes, on prône plutôt le vivre-ensemble, jouer ensemble et surtout profiter du moment quel que soit son âge.

 

L’idée de ce lieu atypique a germé dans les têtes de Stéphanie Pasqualin et Céline Breton, deux amies du plateau de Sainte- Maure-de-Touraine. « Pour occuper mes enfants, je me suis tournée vers le Relais assistante maternelle (RAM), mais les horaires ne conviennent pas toujours, raconte la jeune femme. On a eu connaissance du Bar Bidule à Tours, un café des familles associatif qui n’existe pas ailleurs en Touraine, et on a eu envie d’en créer un. »

 

Les deux mamans avaient repéré le lieu idéal : le café-restaurant en face de l’église, qui avait fermé. C’est à bras ouverts que la maire de la commune, Régine Rezeau, a accueilli le projet, ainsi que le propriétaire des locaux du café, qui leur loue désormais. Résultat : un mois après avoir simplement évoqué l’idée, tous les feux étaient au vert.

 

Un élan collectif des habitants

L’association locale Septimus, qui s’essoufflait, était le support idéal pour porter le projet. Ses membres se sont accordés avec enthousiasme pour passer la main à un nouveau bureau porté par de nouvelles idées. Stéphanie, présidente de l’association, s’est mise en contact avec le Bar Bidule et plusieurs autres cafés associatifs à Paris pour mieux appréhender les fonctionnements possibles. « Beaucoup d’habitants sont venus à nous pour savoir comment nous aider à monter le projet, ont donné des jeux, aidé à rénover le lieu… Ils étaient très contents de faire revivre le café de cette façon-là », sourit-elle. Et de nombreux acteurs locaux – collectivités et entreprises – les ont soutenus, financièrement ou par des dons en nature.

 

Après six mois de travaux, le « P’tit café » a ainsi ouvert le 1er juin 2019 ; un lieu associatif intergénérationnel pour petits et grands, ouvert le mercredi matin et le dimanche après-midi. « On fait appel au maximum aux entreprises et commerces locaux : les boissons sans alcool de la Loère, les jus de fruits des Vergers de la Manse, des sirops fabriqués à Angers, des produits de la boulangerie ponctuellement… », souligne Stéphanie Pasqualin. Ici, les visiteurs peuvent tout simplement prendre un verre pendant que les enfants jouent, jouer avec eux, échanger avec d’autres parents… ou ne rien faire ! « C’est comme une soupape, un endroit pour souffler, avance Stéphanie. Car parfois en tant que parents, on peut se sentir seuls ou désarmés. C’est important de pouvoir discuter avec d’autres parents. »

 

Valoriser les talents locaux

Beaucoup de locaux sont déjà devenus des fidèles. Des familles au complet, des enfants de tout âge accompagnés d’un de leurs parents et, pendant les vacances, des grands-parents qui accompagnent leurs petits-enfants. « Nos visiteurs viennent de Sepmes, mais aussi des alentours : Abilly, Descartes, Maillé, Bournan, La Chapelle Blanche… », précise la présidente de Septimus. Il faut dire que les animations ne manquent pas, et là aussi, l’association mise sur les talents locaux. La boutique Alice et Théo de Descartes a animé un atelier couture, un groupe local a donné un concert, le magasin « Le sens du jeu » de Châtellerault proposera un après-midi jeux de société… « Les bénévoles proposent aussi plusieurs ateliers : boomerang, jardinage, creusage de citrouilles et maquillage pour Halloween », détaille Stéphanie, des ateliers à participation libre ou à des prix modestes. Les soirées ados ont en tout cas déjà trouvé leur public et sont attendues de pied ferme. Les croque-monsieur servis à l’occasion sont à chaque fois pris d’assaut. Sur ce modèle, une soirée enfants 8-12 ans va voir le jour, réclamée par les premiers intéressés.

 

« Les gens apprécient le lieu et l’idée d’avoir rouvert cet endroit, déclare la jeune femme. A Sepmes, on est au carrefour entre Loches, Chinon, Chambray- lès-Tours, Châtellerault, mais tout est un peu loin. Alors ça refait vivre la commune, et le café ne pouvait être qu’ici, au coeur du village. »

 

Les fondateurs ont déjà été contactés pour d’autres projets, pour héberger l’activité d’autres associations. Le cercle vertueux de la dynamique locale collective est en marche. Rien ne semble sur son chemin pour l’arrêter, et c’est tant mieux ! Avis aux volontaires souhaitant venir compléter l’équipe de bénévoles.

 


Horaires d’ouverture : le mercredi de 9 h à 12 h et le dimanche de 14h30 à 18 h. Informations : assoseptimus.wixsite. com/leptitcafe ou page Facebook « Association Septimus ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Le climat redessine le visage de la forêt
Sécheresses et canicules marquent de leurs empreintes mortifères une partie des essences locales.
Treize nouveaux apprentis viticoles à Amboise
Depuis le 10 janvier, treize adultes sont engagés dans la formation « ouvrier qualifié viticole » au lycée d’Amboise.
Former face à la pénurie de candidats en aide à domicile
Depuis novembre 2020, la MFR Rougemont-Tours forme des assistants de vie aux familles, en partenariat avec l’ADMR qui fait face à la difficult
Une nouvelle provocation des anti-phytosanitaires
Un rapport de la Fondation Nicolas Hulot utilise des chiffres non représentatifs et simplifie l’analyse de la situation, au point de conclure
Nitrates : un nouveau tour de vis en prévision ?
Alors que de nouvelles règles viennent contraindre encore plus l’activité agricole, une évolution de la réglementation sur la pollution des ea
Nappes souterraines : la reconstitution est en cours
Après un mois de novembre très sec, décembre et janvier se caractérisent par une pluviométrie abondante. Ces fortes précipit
Publicité