Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Coopération agricole
Une Copac confiante mais vigilante

La coopérative des agriculteurs du Chinonais a clôturé ses comptes dans le vert. La situation est saine mais les filiales sont à surveiller dans un contexte de bouleversements réglementaires, de hausse des phytos, mais aussi de bonne tenue des marchés céréaliers.  

Sans le déficit de ses filiales, la Copac aurait fait plutôt une bonne année (comptes 2017/18). Au 30 juin, la coopérative chinonaise clôt ses comptes avec un chiffre d’affaires de 14,3 M€ (+ 7,6 %) et un résultat net de 128 k€. Une somme amputée des 186 k€ de dotations abandonnées aux comptes des filiales jardin-motoculture (Sarl la Paysanne et la Paysanne Motoculture). Cette situation découle de la saturation de l’offre de ce secteur concurrentiel, lui aussi bousculé par le e-commerce. Pourtant la coopérative, présente à Chinon, Azay-le-Rideau et l’Ile Bouchard, veut s’y maintenir pour des raisons stratégiques.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Loire Propriétés en fusion
Après ceux de Oisly, les sociétaires de la Sicavira ont accepté le 6 février le processus de fusion de leur coopérative au sein d’une seule en
L'enseignement agricole ou les atouts du savoir vert
Chaque semaine, la rédaction de Terre de Touraine est sur France Bleu Touraine pour un éclairage thématique . 
A la Une de Terre de Touraine du 14 février 2020
L’édition papier reçue le vendredi (ou le samedi) dans la boîte aux lettres, est lisible dès le jeudi en version numérique, en fin d’après
L'UDSEA d'Indre et Loire devient FNSEA37 Centre Val de Loire
Une page se tourne, 51 ans après sa création, à l’occasion de son AG du 13 février 2020 « l’UD » a changé de nom et adopté celui de FNSEA37 CV
« Paris » réussi !
Après Vinovision, le salon des vins septentrionaux qui a donné l’impulsion d’un salon international à Paris, Wine Paris-Vinexpo a mis sur orbi
FNB : "un congrès très remuant"
Jacky Girard, représentant du Centre-Val de Loire à la Fédération Nationale Bovine, réagit suite au congrès de la structure.
Publicité