Aller au contenu principal

Une sécheresse implacable pour tous

Devant les niveaux d’eau très bas, les accusations envers l’irrigation vont bon train. Pourtant, c’est bien les conditions climatiques naturelles qui conduisent à cette situation.

La poursuite de la sécheresse amplifie les dégâts. La Fédération de la pêche est amenée à organiser des tentatives de sauvetage de poissons dans les étangs qui s’assèchent. A cette occasion, il n’est pas facile de résister à la mise en cause de l’irrigation, bouc émissaire habituel.

 

Dans un communiqué de presse, l’UDSEA a rappelé la réalité. C’est l’absence de pluies depuis la mi-juin 2019, les fortes chaleurs et un déficit pluviométrique ancien persistant depuis août 2018 qui expliquent les niveaux très bas. Ce sur l’ensemble du bassin et plus encore dans le Massif Central et le Berry. La surface irriguée est très réduite dans le bassin et, irrigation ou pas, cela ne change rien sur les niveaux exceptionnellement bas atteints. La Vienne illustre bien la situation.

 

Les prélèvements de juillet et début août représentaient moins de 3 % du débit. Celui-ci a baissé de 20 % depuis fin juillet et l’arrêt de l’irrigation n’a pas redressé les niveaux. Il faut être humble, c’est la nature qui commande, elle est implacable. Chacun est impuissant face aux impacts très lourds du manque d’eau, que ce soit pour les cultures en place ou à venir (non semis de colza et prairies), l’élevage, la viticulture, l’arboriculture et les milieux naturels.

 

Bien conscients de cette impuissance, les agriculteurs souffrent en silence. C’est ce que l’UDSEA a rappelé lors de la rencontre avec les parlementaires. En hiver, une rivière comme la Vienne a un débit 10 fois supérieur à celui de l’été. La solution est de capter, collectivement, l’eau hivernale pour la restituer l’été. Cela nécessitera de lourds investissements.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité