Aller au contenu principal
Font Size

Une sécheresse implacable pour tous

Devant les niveaux d’eau très bas, les accusations envers l’irrigation vont bon train. Pourtant, c’est bien les conditions climatiques naturelles qui conduisent à cette situation.

La poursuite de la sécheresse amplifie les dégâts. La Fédération de la pêche est amenée à organiser des tentatives de sauvetage de poissons dans les étangs qui s’assèchent. A cette occasion, il n’est pas facile de résister à la mise en cause de l’irrigation, bouc émissaire habituel.

 

Dans un communiqué de presse, l’UDSEA a rappelé la réalité. C’est l’absence de pluies depuis la mi-juin 2019, les fortes chaleurs et un déficit pluviométrique ancien persistant depuis août 2018 qui expliquent les niveaux très bas. Ce sur l’ensemble du bassin et plus encore dans le Massif Central et le Berry. La surface irriguée est très réduite dans le bassin et, irrigation ou pas, cela ne change rien sur les niveaux exceptionnellement bas atteints. La Vienne illustre bien la situation.

 

Les prélèvements de juillet et début août représentaient moins de 3 % du débit. Celui-ci a baissé de 20 % depuis fin juillet et l’arrêt de l’irrigation n’a pas redressé les niveaux. Il faut être humble, c’est la nature qui commande, elle est implacable. Chacun est impuissant face aux impacts très lourds du manque d’eau, que ce soit pour les cultures en place ou à venir (non semis de colza et prairies), l’élevage, la viticulture, l’arboriculture et les milieux naturels.

 

Bien conscients de cette impuissance, les agriculteurs souffrent en silence. C’est ce que l’UDSEA a rappelé lors de la rencontre avec les parlementaires. En hiver, une rivière comme la Vienne a un débit 10 fois supérieur à celui de l’été. La solution est de capter, collectivement, l’eau hivernale pour la restituer l’été. Cela nécessitera de lourds investissements.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A la Une de Terre de Touraine du 10 juillet 2020

Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en

Julien Denormandie, un agronome à l’Agriculture
À sa grande surprise, Didier Guillaume a été démis de ses fonctions le 6 juillet par le Premier ministre, pour être remplacé par Julien Denorm
Préparer un contrôle conditionnalité en ferme
Les éléments à préparer sur une exploitation pour un contrôle lié à la conditionnalité des aides sont différents selon l’organisme en charge d
Enquête sur les tests des « pisseurs »
Les anti-glyphosate québécois retiennent les mêmes éléments scientifiques que les agriculteurs français.
Cris d’alerte sur le glyphosate
Un courrier commun du réseau FNSEA vient d’être envoyé aux députés qui suivent le dossier glyphosate pour rappeler l’impasse qu’engendrerait s
La transformation de l’agriculture en ligne de mire
C’est le 21 juin que la Convention citoyenne pour le climat a rendu son rapport final.
Publicité