Aller au contenu principal

Viande bovine : forces et faiblesses d’un atelier bio

Le 22 septembre, la journée Tech&Bio a mis l’accent sur les résultats technico-économiques d’un atelier expérimental bio suivi sur la ferme des Bordes dans l’Indre.

A Jeu-les-Bois dans l’Indre, l’OIER (1) des Bordes conduit son troupeau limousin (60 UGB) sur une exploitation de 63 ha dont 10 % sont en conversion AB. Une surface couverte à 30 % par des prairies permanentes, 7,5 ha de prés de fauche et 18 ha de surface en herbe mixte. Mélange céréales + protéagineux récoltés immatures (MCPI) et association de céréales et protéagineux (CERPRO) se partagent le solde avec du trèfle violet. L’expérimentation bio porte sur un effectif de 25 vaches et génisses mises à la saillie.

 

En moyenne sur 3 ans, l’élevage expérimental a donné naissance à 23 veaux (dont 7 primipares) dont 21 sevrés, 8 femelles et 13 mâles. L’ensemble de la descendance est fini sur place sous forme de veaux sous la mère (vente à la demande), de jeunes bovins ou de boeufs. En bio, ne pas engraisser ses broutards signifie vendre sur le marché conventionnel en l’absence de débouchés pour le bio maigre.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Prix des broutards mâles : l’incompréhension
Depuis l’effondrement des cours dans l’été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti.
Export des bovins : la réglementation FCO change
La Loi de santé animale fait voler en éclat les accords conclus par la France avec l’Italie et l’Espagne en matière de FCO.
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Plan de relance : déposer son dossier au plus vite
Certains dossiers peuvent déjà être déposés par internet dans le cadre des aides du plan de relance.
Lancement de la démarche label Grand Boeuf en Indre-et-Loire
Face aux pertes engendrées par la disparition de l’ICHN, les élus de la chambre d’agriculture travaillent au déploiement du label Grand Boeuf
L'entretien des haies, nécessaire pour la biodiversité
Sur une exploitation, la haie offre de multiples avantages.
Publicité