Aller au contenu principal

Vignoble du Lochois : comme un vent de renaissance

La taille des domaines est inversement proportionnelle à la motivation de leurs rédempteurs. Des quatre points cardinaux du Lochois, souffle une volonté de voir revivre l’un des plus grands vignobles de la Touraine.

Jadis vignoble important de la Touraine, le Lochois, comme d’autres régions tourangelles, a vécu la quasi-disparition des vignes de son paysage au passage du phylloxera. Sur les 10 000 ha recensés en 1882 (1), à la fin du 20ème siècle, subsistait à peine une poignée de domaines dont celui de Pont à Genillé et celui de Ris à Bossay-sur-Claise ainsi que des petites vignes parsemées un peu partout pour la consommation familiale. Si le domaine de Ris a cessé ses activités, le château de Pont cultive une douzaine d’hectares. Essentiellement du sauvignon surtout mais aussi du gamay, du pinot d’Aunis, du chenin et du côt.

 

Sociétaire et administrateur, Thomas Erhet vend tous ses raisins à la coopérative de St Romain sur Cher qui, grâce à cette adhésion, commercialise une cuvée sauvignon domaine, estampillée « château de Pont ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Tournesol : « des rendements bons, voire très bons »
La récolte de tournesol touche à sa fin, sur une note positive puisque les rendements sont tout à fait satisfaisants.
Hausse des engrais : quelles marges de manoeuvre agronomiques ?
C’est une question que se posent tous les agriculteurs pour limiter leurs charges, compte tenu du prix très élevé des engrais.
Pommes : calibre et volume impactés par les aléas
A Saint-Aubin-le-Dépeint, les vergers du Gaec des Deux Saints ont subi au printemps dernier le gel et la grêle.
« Un millésime avec une certaine finesse, de belles acidités »
Détour du côté de Chinon, au Domaine de la Massonnière où les vendanges viennent de se terminer.
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Vendanges : de belles qualités dans les cuves
Les vendanges, en cours ou terminées par endroits, révèlent des pertes importantes liées aux aléas climatiques.
Publicité