Aller au contenu principal

Vignoble : la fertilité, fille de la biodiversité

Les plantes sont des bio-indicatrices. Apprendre à décrypter leur message, c’est tout bénéfice.

Travailler, désherber, enherber, les vignerons entretiennent leurs vignes en jouant plus ou moins sur les différentes options permettant à la vigne de produire sans pour autant l’installer sur un sol lunaire. Avec la fin du tout désherbé, les expérimentations sont nombreuses pour trouver le couvert idéal dans le rang voire sur le cavaillon. Et si la solution était tout simplement de faire appel à Dame nature ? Damien Avril, intervenant à Panzoult lors d’une journée technique du Gabbto*, a arpenté les vignes de Nicolas Grosbois avec un groupe de vignerons chinonais, en évoquant une biodiversité botanique favorable aux insectes de tout poil mais aussi à la vie du sol. La science commence à découvrir la complexité des relations entre les racines et les mycorhizes, ces filaments de champignons sans lesquels il n’y aurait pas de fertilité possible.

 

Que sait-on des relations entre les plantes et les mycorhizes ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Après le gel : la FAV reçoit les parlementaires
Un sénateur, un conseiller départemental et un député ont répondu à l’invitation de la fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire
« Les retours des clients, c’est une vraie récompense »
Julie Maréchaux s’est lancée depuis deux ans dans la transformation et la vente directe des céréales de son mari et d’autres produits de la fe
Patate douce : le tubercule qui monte, qui monte !
Quand un horticulteur chinonais saisit à la volée l’ascension fulgurante de la patate douce.
Asperges : des cours soutenus mais une saison raccourcie
La production d’asperges de Touraine atteint son pic dans un contexte de marché favorable.
Raisins : le potentiel incertain des bourgeons secondaires
Réputés peu ou pas fructifères, les bourgeons secondaires vont recevoir le signal du débourrement, une fois le stress du gel partiellement est
Gel : des producteurs meurtris mais pas abattus
Vignes et vergers stressés par dix jours de gel se remettent lentement.
Publicité