Aller au contenu principal

MFR Rougemont-Tours
Former face à la pénurie de candidats en aide à domicile

Depuis novembre 2020, la MFR Rougemont-Tours forme des assistants de vie aux familles, en partenariat avec l’ADMR qui fait face à la difficulté de recruter.

Pour le titre assistant de vie aux familles (ADVF), le débouché des associations d’aide à domicile est le plus important. C’est donc tout naturellement que la MFR a mis en place un partenariat très étroit avec l’ADMR 37. « On est partis du constat que l’ADMR a du mal à recruter, et qu’il y a un réel besoin de professionnalisation du métier et d’amélioration de l’employabilité des personnes, rapporte Christelle Marrec, formatrice et responsable du titre ADVF. Le métier a évolué, avec des bénéficiaires aux pathologies de plus en plus lourdes, il demande des compétences précises. » Dans l’objectif d’apporter de l’emploi local, la MFR a accepté la proposition de l’ADMR 37, consistant à mettre en place l’académie ADMR. Concrètement, en parallèle du titre d’ADVF « classique », la MFR ouvre des sessions pour des salariés actuels de l’ADMR non diplômés ou de futurs salariés de l’association.

 

« De la conception du projet au recrutement puis au suivi, tout se fait en collaboration entre la MFR et l’ADMR », apprécie la responsable de la certification. Pour la partie administrative, Rougemont travaille avec le CFA de sciences médicosociales de Blois ; la MFR agit telle une antenne du CFA.

 

Le titre se prépare en apprentissage en 1 an, avec 2 jours d’école par semaine, et le reste du temps dans une ADMR. « Comme les candidats sont parfois éloignés de l’emploi et de la mobilité, l’ADMR les prend en apprentissage dans une structure proche de leur domicile », fait remarquer Christelle Marrec. Les cours se déroulent à Loches, car une pénurie a été identifiée sur le secteur. « Le besoin se situe surtout en zones rurales, dans des endroits où il n’existe pas de structures pour se former. L’idée est donc d’amener la formation aux candidats », commente la formatrice. A l’avenir, l’objectif est de mener ce projet avec des cours à Tours et dans d’autres zones du département.

 

Le premier dispositif a été mis en route en novembre 2020, un second est sur les rails, pour lequel le recrutement est en cours.

 

Le savoir-être, préalable indispensable

La formation s’articule autour de trois principaux blocs de compétences : l’entretien du linge et du logement d’un particulier, l’accompagnement dans la vie quotidienne (toilette, habillage, courses…) et la prise en charge des enfants à domicile lorsque les parents ne peuvent l’assurer. Les interventions de professionnels apportent une richesse dans l’enseignement : des membres de l’association France AVC, Jalmalv (accompagnement de la fin de vie), une socio esthéticienne, un neurologue, un aide-soignant venant expliquer les techniques de transfert… Des visites de structures sont également organisées régulièrement. « Nous aimons aussi que d’anciens élèves viennent témoigner de leur parcours auprès des apprenants », complète la formatrice.

 

Le tutorat en ADMR est adapté selon chaque apprenant, en fonction de son profil. Les objectifs individuels de chacun sont redéfinis aussi grâce au suivi des formateurs qui vont rendre visite à leurs élèves dans les agences ADMR.

 

Sur entretien individuel, le titre est accessible aux personnes intéressés satisfaisant au test des savoirs de base, mais surtout avec un savoir-être compatible avec le métier. « Il faut être adaptable, savoir réagir quand on est seul sur le terrain, faire preuve de bienveillance, de patience et avoir une bonne condition physique », résume Christelle Marrec.

 

Dans la promotion actuellement en cours, une petite moitié des personnes était déjà en emploi à l’ADMR. Celles-ci vont ainsi monter en compétences et pouvoir assurer des missions plus diversifiées. L’autre partie est composée de personnes en reconversion, après un début de carrière dans le secteur de la mécanique, de la sécurité, ou une période sans emploi.

 

La boucle semble bouclée. Grâce à ce partenariat ancré dans la réalité locale, le secteur de l’aide à domicile dispose des compétences qui lui manquaient et des personnes trouvent un emploi en milieu rural.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Aide aux éleveurs allaitants, mode d’emploi
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11 000 euros sur le dernier exercice peuvent faire la demande d’accès à l’aide d
Vienne et Creuse : une crue fulgurante non annoncée
La crue du 14 au 15 juillet sur la Creuse et la Vienne a noyé des pompes et détruit des cultures.
Installations : un engouement marqué mais une adéquation difficile à trouver
La crise sanitaire, entre autres, a suscité une vocation agricole chez un certain nombre d’actifs.
Près de Chinon en Touraine : recensement aquatique avant travaux de restauration
Le syndicat de la Manse étendu (Indre&Loire- Centre Val de Loire) procède à des recensements de la faune aquatique avant d'effectuer des t
Près de Chinon en Touraine : recensement aquatique avant travaux de restauration
Le syndicat de la Manse étendu (Indre&Loire- Centre Val de Loire) procède à des recensements de la faune aquatique avant d'effectuer des t
Fresque Tour de France : une action locale fédératrice
Une trentaine d’adhérents à la FNSEA 37 a participé à la mise en place d’un visuel vu du ciel à l’occasion du passage du Tour de France en Tou
Publicité