Aller au contenu principal

La synergie fertile entre la vigne et ses couverts

Plantes couvre sol comme contribution au contrôle des adventices et à la promotion de la biodiversité.

Désherber, travailler ou bien couvrir le cavaillon sans concurrencer la vigne. C’est tout l’objet du projet Enhervigne conduit en Anjou voisin par l’ATV 49 dans le cadre du réseau Déphy. En lien avec des partenaires, comme l’IFV et l’Itepmai (plantes aromatiques et médicinales), Enhervigne a mené durant trois ans (2013 à 2016) des essais en plein et sous le cavaillon associant des sédum, du plantain corne de cerf, de la saponaire des rochers et de la piloselle. En 2016, le cavaillon a été semé avec des thyms tapissants (Thymus polytrichus et longicaulis), et des vivaces comme la crucianelle (Phuopsis stylosa) ou Veronica cantiana. Une paillage de paille de blé et de miscanthus a complété un dispositif, affranchi de traitement insecticide pour préserver les butineurs attirés par ces couverts fleuris.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’agriculture de conservation à la mode lémanique
L’agriculture de conservation des sols reste peu développée en France où à peine 5 % des sols bénéficient de ce mode de conduite durable à tou
La consommation de vin à l’étude
A l’initiative de JA 37, une réunion spéciale jeunes viticulteurs s’est tenue le 3 novembre en visioconférence.
Le barème 2020 d’indemnisation des céréales à paille et des prairies est fixé
La Commission nationale d’indemnisation s’est réunie en septembre et octobre derniers pour fixer les montants d’indemnisation des dégâts de gi
Point moisson des sorghos
Echos de récolte
Le maraîchage comme voie d’insertion de réfugiés
Un chantier d’insertion en maraîchage vient d’être créé à Mettray à destination de réfugiés ayant obtenu l’asile.
La filière horticole, durement touchée, veut rebondir
Paroles d'horticulteurs du département : Arnaud Crosnier, président régional de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et de l
Publicité