Aller au contenu principal
Font Size

Filière volailles
L'abattoir de Saint-Flover en quête d'équilibre

L'abattoir de Saint-Flovier se restructure depuis un an, avec l'arrivée de nouveaux producteurs à sa tête. Un seul but : pérenniser l'outil.

Anthony Beunet, le nouveau président de l'abattoir de St-Flovier, est installé à Truyes depuis le printemps dernier.

L'outil d'abattage de volailles et de lapins de Saint-Flo-vier, dans le Sud Touraine, est indispensable au maintien de la filière dans le département, mais sa gestion n'est pas toujours simple. A la présidence, Bernard Migné a laissé sa place à Anthony Beunet. Ce jeune éleveur de volailles bio s'est installé au printemps dernier à Truyes. Il commercialise en vente directe 5 000 volailles et 250 poules et représente pour cette raison l'un des utilisateurs principaux de l'abattoir, avec son voisin Michel Revault et Eric Gillet d'Esvres-sur-Indre.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Croqueuses de betteraves
Quand mi-août, le bulletin Herbe et fourrages a parlé d’un essai de betteraves pâturées, d’abord on a cru à une erreur, et puis… on est allés
Concours Graines d'agriculteurs : un éleveur tourangeau en lice
Comme chaque année, le concours « Graines d’agriculteurs » met à l’honneur les projets novateurs portés par des exploitants récemment installé
Bovins viande : « la filière souffre d’un déficit d’organisation »
Le président de la Fédération nationale bovine (FNB), Bruno Dufayet, établit un point de situation post Covid et trace quelques perspectives p
« Il faudrait changer l’image de l’élevage porcin »
Eric Cotineau a épousé l’élevage porcin depuis plusieurs années, et aspire à faire bouger les lignes pour faire évoluer le système actuel.
« Ouf ! » de soulagement chez les éleveurs laitiers
En 8 jours de temps, les pluies ont changé in extremis la donne de production des maïs ensilages encore debout.
Dérobées estivales : dix-huit modalités à l’essai
Pour la seconde année consécutive, à l’OIER des Bordes sont testées diverses modalités de dérobées estivales associées à certaines légumineuse
Publicité