Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’ART D’ÊTRE BUCHERON/
Préserver l’homme, le bois et la machine !

La belle « entrée maritime » de samedi dernier n’a pas découragé les curieux d’assister en forêt à la 44ème édition du concours départemental organisé chaque année par le Comice agricole de l'arrondissement de Chinon.

 

Entre deux démonstrations de débardage forestier avec des chevaux et de l’élagage, professionnels et apprentis ont croisé leur guide sur de beaux futs de chêne sélectionnés par l’ONF, dans une parcelle située à St Benoît-la-Forêt. Des arbres droits, larges d’une cinquantaine de centimètres à la base, qu’il a fallu abattre à la tronçonneuse dans les règles de l’art. Douze concurrents répartis en deux catégories, professionnels et apprentis, composaient le cru 2019. Pour tous, un même protocole alliant sécurité et technicité. « Il faut abattre l’arbre tout en préservant la personne, le bois et la machine », résumait Antoine Vuillaume, jury et formateur à la MFR de Loches.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Covid-19 : les filières tiennent mais grincent
Hissées sur le piédestal de la République, les filières agro-alimentaires remplissent du mieux qu’elles peuvent leur mission : fournir les ass
Horticulture-pépinière : un printemps au goût amer
Le coronavirus déstabilise beaucoup de secteurs économiques.
Filière vin : un printemps de menaces majeures
Avec 1,3 milliard de chiffre d’affaires annuel, ses 3 700 opérateurs, des dizaines de coopératives et 340 négociants, la filière viticole est
Irriguer en toute sécurité
Les systèmes d’irrigation sont complexes et exigent de la part de l’agriculteur une bonne connaissance de leur fonctionnement, pour écarter to
Covid-19 : les agriculteurs s’organisent dans l’urgence
L’agriculture en général n’est objectivement pas le secteur économique le plus affecté par la crise sanitaire mais le coronavirus venu de Chin
Elles sont "wineuses"
Elles sont souvent trentenaires, elles sont motivées et passionnées par le vin.
Publicité