Aller au contenu principal

Réchauffement climatique
Quels leviers pour vendre les vins de demain ?

Nos vins vont changer de profil. Plus alcoolisés, avec moins de fraîcheur dans le goût. Alors à quelles conditions les consommateurs seront-ils prêts à les acheter ?

Anticipant les vins du futur, et surtout le comportement des consommateurs à leur égard, les économistes étudient et cherchent à décrypter les habitudes des acheteurs de vin. Dans le cadre de rencontres internationales en Touraine les 17 et 18 octobre, l’Organisation intergouvernementale de la vigne et du vin (OIV) avait à ce titre invité un expert, en la personne d’Eric Giraud-Héraud. En s’attelant à une première question : quels vins aurons-nous demain dans nos verres ? « C’est la demande qui fait l’offre, et non le contraire. Il y aura donc des vins que les consommateurs aimeront ! », répond d’abord Eric Giraud-Héraud, directeur scientifique de l’ISVV (Institut des sciences de la vigne et du vin de l’université de Bordeaux).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Pommes : calibre et volume impactés par les aléas
A Saint-Aubin-le-Dépeint, les vergers du Gaec des Deux Saints ont subi au printemps dernier le gel et la grêle.
« Un millésime avec une certaine finesse, de belles acidités »
Détour du côté de Chinon, au Domaine de la Massonnière où les vendanges viennent de se terminer.
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Vendanges : de belles qualités dans les cuves
Les vendanges, en cours ou terminées par endroits, révèlent des pertes importantes liées aux aléas climatiques.
La luzerne fédère céréaliers et éleveurs auvergnats
Les synergies entre céréaliers et éleveurs sont possibles pour créer des partenariats gagnants-gagnants. La preuve par l’exemple.
Réseau Fredon : Homme, végétaux, environnement, une seule santé
Fredon France contribue à la surveillance des végétaux dans une démarche « One health » (« Une seule santé »), c’est-à-dire une vision sanitai
Publicité