Aller au contenu principal

Réchauffement climatique
Quels leviers pour vendre les vins de demain ?

Nos vins vont changer de profil. Plus alcoolisés, avec moins de fraîcheur dans le goût. Alors à quelles conditions les consommateurs seront-ils prêts à les acheter ?

Anticipant les vins du futur, et surtout le comportement des consommateurs à leur égard, les économistes étudient et cherchent à décrypter les habitudes des acheteurs de vin. Dans le cadre de rencontres internationales en Touraine les 17 et 18 octobre, l’Organisation intergouvernementale de la vigne et du vin (OIV) avait à ce titre invité un expert, en la personne d’Eric Giraud-Héraud. En s’attelant à une première question : quels vins aurons-nous demain dans nos verres ? « C’est la demande qui fait l’offre, et non le contraire. Il y aura donc des vins que les consommateurs aimeront ! », répond d’abord Eric Giraud-Héraud, directeur scientifique de l’ISVV (Institut des sciences de la vigne et du vin de l’université de Bordeaux).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignoble du Lochois : comme un vent de renaissance
La taille des domaines est inversement proportionnelle à la motivation de leurs rédempteurs.
Ragondin et rat musqué, une régulation nécessaire
Les rongeurs aquatiques exotiques envahissants se font rarement discrets dans les parcelles en bord de cours d’eau, et les agriculteurs sont l
Vers un piégeage des sangliers ?
Un projet d’arrêté permettant le piégeage des sangliers est en consultation.
ZNT point d’eau, durcissement
Suite à l’attaque de l’arrêté ZNT en juillet 2017 par les environnementalistes, la préfecture a lancé une consultation formelle pour valider l
Extraction : connaître le processus afin de l’optimiser
Anthocyanes, acides, sucres, tanins, polyphénols… autant de composants à extraire des raisins.
Déguster les baies : tout un art
En images un document UMT Vinitera, ATV 49, Chambre d'agriculture d'Indre et Loire avec les oenologues du Val de Loire.
Publicité