Aller au contenu principal

Elections chambre d'agriculture
Travailler ensemble, pour répondre aux nouvelles attentes sociétales

L’amputation d’une partie de son exploitation située aux portes de Tours n’a pas entamé l’enthousiasme de Nicolas Sterlin qui milite pour renforcer les liens avec ses concitoyens.

Ingénieur horticole de formation, Nicolas Sterlin fut salarié des pépinières Delbard dans l’Allier, avant de s’installer en 1995 à Parçay-Meslay. Il reprend alors une exploitation agricole traditionnelle de 26 ha et y implante fruits et légumes, pour offrir aux Tourangeaux les plaisirs de la cueillette « libre-service ». Près d’un quart de siècle plus tard, et ce malgré une perte de 20 % de surface au profit de la ZAC du Cassantin en 2006, la cueillette des Jardins de Meslay couvre 15 hectares et propose de nombreuses variétés de fruits et légumes, mais aussi des fleurs.

Les profondes mutations observées depuis une dizaine d’années : disparition de terres agricoles, baisse du nombre d’installations, modification radicale de la Pac, normes environnementales, distorsions de concurrence, changement climatique… amènent les exploitations à faire face à de nouvelles attentes sociétales et à s’adapter. « Nous devons travailler ensemble à la mise en place d’une agriculture rémunératrice plus en adéquation avec les attentes de nos concitoyens », estime l’agriculteur.

Dans ce contexte difficile, il lui semble nécessaire que quelqu’un puisse porter au sein de la chambre d’agriculture les problématiques et inquiétudes propres au secteur des fruits et légumes. « La chambre d’agriculture, par l’accompagnement qu’elle propose (appui technique et économique, vulgarisation, formation), demeure l’acteur incontournable de l’évolution nécessaire de nos exploitations. » C’est aussi à son sens l’interface indispensable entre l’agriculture et l’administration, entre l’agriculture et les élus. Là encore, les cultures spécialisées doivent être représentées dans leurs particularités. Ce sont tous ces éléments qui le poussent aujourd’hui à se présenter sur la liste JA/UDSEA. « Si de plus mon expérience d’élu municipal et de producteur en circuit court en zone périurbaine pouvait servir, ce serait formidable ! »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
L’algue bleue valorise la chaleur du méthaniseur
Elisabeth et Erwan Couëtoux ont embarqué dans la production de spiruline en 2021.
Un engagement pour dynamiser l’activité locale
À Neuvy-le-Roi, une poignée de bénévoles se sont fédérés pour permettre au comité des fêtes de reprendre vie. Parmi eux, un agriculteur.
Publicité