Aller au contenu principal

Bien-être animal
Eleveurs et ONG de protection animale : le bras de fer

Le bien-être animal, ennemi des éleveurs ? C’est ce que semblent penser les ONG de protection animale, qui n’en finissent plus de surveiller les faits et gestes des éleveurs.

Après un durcissement significatif des sanctions en cas de mauvais traitement des animaux d’élevage, adopté dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation (EGA), les ONG de protection animale s’attaquent au projet de loi de programmation 2019-2022 et de réforme pour la justice, actuellement en deuxième lecture devant l’Assemblée nationale.

Des ONG de protection animale, dont L214, avaient en effet demandé par amendement l’adoption de sanctions « automatiques » en cas de mauvais traitement envers les animaux d’élevage. L’objectif ? Simplifier la procédure pour multiplier les sanctions.

Pour rappel, le fait d’infliger des souffrances inutiles à un animal est aujourd’hui puni d’une contravention de 4e classe. Le tribunal se prononce sur le montant de l’amende, qui peut aller jusqu’à 750 euros.

Avec la proposition des ONG de protection animale, il s’agissait donc de sanctionner sans passage devant le tribunal, en appliquant une amende unique. Autrement dit, il s’agissait d’instaurer des « sanctions automatiques ».

Or cette nouvelle procédure aurait conduit à des intrusions de militants d’ONG dans les bâtiments agricoles et abattoirs. En effet, en l’absence de passage devant le tribunal, il aurait été possible de sanctionner des éleveurs sur simple présentation de photos et de vidéos produites par les ONG de protection animale. De plus, cette proposition stigmatisait, une fois de plus, les éleveurs.

La FNSEA s’est donc fermement opposée à cette proposition et a demandé le retrait du projet de loi. Après de longues discussions, un amendement a été adopté en ce sens par le Gouvernement lors du vote en séance publique. De quoi souffler jusqu’à la prochaine proposition…  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« L’aventure du vivant » à Loches
 En partenariat avec l’Anefa notamment, le camion de L’aventure du vivant a fait une halte à Loches cette semaine, pour assurer la promotion des métie
Stéphane Linou et Marc Fesneau évoquent l’enjeu local de la « résilience alimentaire »
De nombreux élus ont participé le 22 septembre à une conférence-débat consacrée à la résilience alimentaire des territoires, liée à la sécurité intéri
Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
Publicité