Aller au contenu principal
Font Size

Récoltes
Orges et colza : les rendements font grise mine

Pas folichon le début de moisson. Les rendements orges et colza sont homogènes dans la médiocrité.

Au bas mot, entre 10 et 15 quintaux par hectare manquent dans les bennes un peu partout dans le département. David Forge, agriculteur du Lochois, évoque une orge fourragère à 62 q et des premiers colzas à 19 q. Dans le Castelrenaudais, Richard Sénéchaud a récolté 53 q d’orges au lieu des 70 q courants. Son colza affiche 25 q. Les grains de colza sont très petits et ceux des orges sont souvent légers, de l’ordre de 50 à 60 kg au 100 litres. Le responsable d’un silo Agrinégoce du secteur parle d’une fourchette en colza allant de 20 à 30 q et de rendement des orges entre 55 et 60 q pour un PS entre 55 et 60 kg/hl. Le taux d’orgette est important.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Nouvelle limitation des prélèvements d'eau
En l'absence de précipitations, et compte tenu des pics de chaleurs rencontrés ces derniers jours, la baisse des débits des cours d'eau se poursuit et
Horticulture : la crise surmontée grâce à une offre adaptée
La crise sanitaire, et notamment le confinement, ont mis un coup d’arrêt à l’activité horticole.
Melon : petits calibres, petits rendements
Pas simple la campagne de melons cette année en Indre-et-Loire.
Nouvelles restrictions de prélèvement d'eau en Indre-et-Loire
Un nouvel arrêté préfectoral a été pris le 30 juillet, instaurant de nouvelles restrictions et interdictions de prélèvement d'eau.
Le cri d'alarme des céréaliers : « le gouvernement doit changer de politique agricole »
Président de l’Association générale des producteurs de blé et autres céréales (AGPB), Eric Thirouin pousse un cri d’alarme sur la situation «
Publicité