Aller au contenu principal

Les vignerons de bourgueil se concentrent sur la com’

L’appellation bourgueil acte les signes de reprise en CHR et relance animations et communications en espérant un retour durable à la normale.

L’actualité de l’appellation a été marquée par l’arrivée de deux nouvelles salariées, (de g. à d.) Sandrine Guillois au poste de responsable administrative et Marie Belda en charge de l’espace de vente Jean Carmet à Bourgueil.

Effectif réduit à une quinzaine de participants pour l’assemblée générale de l’organisme de gestion de l’appellation bourgueil. Une absence de vignerons en partie due à la date de la réunion fixée le 18 juin en matinée, période où les travaux des vignes sont intenses.

 

Epargnée par la tornade qui a sévi sur l’appellation soeur de saint-nicolas, l’AOP bourgueil a malgré tout subi d’autres aléas ; le gel de printemps - entre 15 et 20 % - et quelques passages de grêle. Concernant les tendances commerciales du marché vrac (40 % des volumes), l’appellation non adhérente d’Interloire ne collecte pas de données mais les vignerons dépendant de la vente au négoce ont été particulièrement exposés à la baisse des cours subie par les rouges de Loire. Si certains lots de cabernet franc sont partis, rive droite comme rive gauche de la Loire à 130 /hl en 2019/2020, les cours actuels sont plutôt situés entre 150 et 155 , voire plus en constatant les chiffres interprofessionnels connus pour le chinon. « En revanche, la crainte de voir des vignes laissées à l’abandon n’a pas eu lieu, se réjouit un vigneron. Dans la majorité des cas, les cédants ont trouvé des propriétés joignantes pour reprendre les vignes ou parfois quelques investisseurs extérieurs faiseurs de crémant de Loire. »

 

UN MILLÉSIME 2020 QUALITATIF ET GÉNÉREUX

Les dernières vendanges datent déjà de 9 mois mais cette assemblée générale a permis d’acter les bons chiffres du millésime 2020, dont le volume se situe dans la moyenne haute des dix dernières. Avec 47 hl/ha en moyenne, les vignerons de bourgueil ont fait le plein. La déclaration de récolte frise 60 000 hl dont 56 000 hl de rouge et le solde en rosé.

 

Côté commerce, Jean-Luc Duveau reconnaît que la reprise est là. Le coprésident de l’appellation confirme un flux continu chez les cavistes durant le confinement et une activité soutenue dans les domaines ayant fait le choix de la vente directe. « L’annulation des grands salons a freiné le commerce et les contacts avec de nouveaux prospects, mais la reprise est bien là sur le créneau des caféshôtels- restaurants. »

 

L’actualité de l’appellation a été marquée par l’arrivée de deux nouvelles salariées, Sandrine Guillois au poste de responsable administrative, et Marie Belda en charge de l’espace de vente Jean Carmet à Bourgueil et de la boutique en ligne. Leur collègue en place, Claudine Boucher, assurant l’animation et la gestion de la boutique de Langeais.

 

Après avoir fait ses premiers pas en 2019, la boutique en ligne est entrée en 2020 dans sa phase opérationnelle. Comme partout, la crise sanitaire a mis sur pause les salons et les campagnes de communication. En 2021/22, l’ODG prévoit une présence collective aux salons professionnels Wine Paris et Prowein, tout en reconduisant probablement la tenue d’un restaurant au salon des vins de Loire en partenariat avec l’ODG montlouis.

 

LE PROJET D’UN BOURGUEIL BLANC

Côté animation grand public, chaque dimanche de juillet-août, les amateurs de cabernet franc rive droite retrouveront un vigneron de l’appellation à la maison des vins de Langeais. Une ville aussi choisie pour cadre de la fête du rosé le 17 juillet, dont le programme inclut une animation produite par les vignerons présents (vente réalisée par la maison des vins). Un peu plus d’un mois plus tard, l’appellation bourgueil soutiendra financièrement la soirée Guitare et Vignes programmée le 22 août.

Autant d’évènements largement relayés par les réseaux sociaux. Depuis l’été dernier, l’ODG a contractualisé avec l’agence Divino Conseils sur trois axes prioritaires : la diffusion de photographies illustrant l’actualité du vignoble et des vins de bourgueil sur les grands réseaux sociaux comme Instagram et Facebook, et la création de nouveaux supports de communication via une charte graphique. Actuellement, la communication concerne les vins rosés avec la création de transats griffés bourgueil.

Rouge, rosé, bourgueil entend à long terme bien y adjoindre la troisième couleur. Pas à pas, de nombreux domaines intègrent le chenin, commercialisé en touraine ou en vin de France, couvant l’espoir d’accrocher le bourgueil blanc à leur tableau d’honneur. « La commission de l’ODG travaille la question, explique Jean-Luc Duveau. Outre les plantations, il s’agit essentiellement d’un travail d’historien, d’archiviste. Les pièces collectées dans les plus anciens domaines sont patiemment collectées, qu’il s’agisse de bordereaux de vente ou plus récemment d’une déclaration d’arrachage » attestant d’une présence ancienne du pineau de la Loire.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Moisson : des rendements en bio corrects
Comme en production conventionnelle, les premiers résultats des exploitations en agriculture biologique confirment une année placée sous le si
Explorateur d’hybrides
Un vigneron curieux tente de s’affranchir des voiles culturels qui ont imposé les cépages emblématiques pour s’aventurer sans oeillères et idé
Moisson : des rendements surprenants
Prix, rendements, les clignotants sont au vert pour la moisson 2021.
Le regard bienveillant de Bacchus sur Cravant
Changement de génération, le dieu du vin remplace la dive bouteille installée près du lavoir depuis un demi-siècle.
Plan pollinisateurs : jusqu’au 20 juillet pour s’exprimer
Céréaliers, viticulteurs, arboriculteurs, semenciers, maraîchers sont invités à faire leurs remarques sur le plan pollinisateurs jusqu’au 20 j
Une moisson entre les gouttes
La moisson peine à trouver son rythme de croisière cette année mais les beaux jours annoncés ce week-end et la semaine prochaine devraient cha
Publicité