Aller au contenu principal

Logistique : encore bien trop souvent sur la route

  Même si les organismes stockeurs privilégient les circuits courts, un grain de blé parcourt parfois des milliers, voire des dizaines de milliers de kilomètres, entre le lieu où il est récolté et celui où il est consommé. Où va-t-il ? Par quel moyen de transport est-il déplacé ? Entretien avec Bruno Bouvat-Martin, premier vice-président d’Axéréal.

L’interprofession céréalière estime qu’une péniche peut transporter l’équivalent de 125 camions et qu’elle pollue cinq fois moins à la tonne, que le transport routier

Cette semaine, la rédaction continue son analyse sur la chaîne du grain. Après la transformation abordée dans l’édition du 18 novembre dernier, attardons-nous sur le transport et la logistique. A l’heure où la notion d’émission de carbone devient une priorité, voici un état des lieux des moyens de transport utilisés par les organismes stockeurs (OS) pour le transport des céréales. Chaque année, 50 % de la production française de blé tendre est transformée dans l’Hexagone. Les trente-six silos reliés aux voies ferrées de la coopérative Axéréal permettent d’expédier 2 000 trains chaque année. Un pourcentage de ces trains part, entre autres, dans des usines de transformation pour l’alimentation du bétail (cf. encadré), ainsi que dans des amidonneries et des meuneries. Mais la coopérative dispose également d’une flotte de 80 camions, auxquels viennent s’ajouter 550 camions par jour en période de moisson, affrétés auprès de prestataires externes.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité