Aller au contenu principal

Vignoble du Lochois : comme un vent de renaissance

La taille des domaines est inversement proportionnelle à la motivation de leurs rédempteurs. Des quatre points cardinaux du Lochois, souffle une volonté de voir revivre l’un des plus grands vignobles de la Touraine.

Jadis vignoble important de la Touraine, le Lochois, comme d’autres régions tourangelles, a vécu la quasi-disparition des vignes de son paysage au passage du phylloxera. Sur les 10 000 ha recensés en 1882 (1), à la fin du 20ème siècle, subsistait à peine une poignée de domaines dont celui de Pont à Genillé et celui de Ris à Bossay-sur-Claise ainsi que des petites vignes parsemées un peu partout pour la consommation familiale. Si le domaine de Ris a cessé ses activités, le château de Pont cultive une douzaine d’hectares. Essentiellement du sauvignon surtout mais aussi du gamay, du pinot d’Aunis, du chenin et du côt.

 

Sociétaire et administrateur, Thomas Erhet vend tous ses raisins à la coopérative de St Romain sur Cher qui, grâce à cette adhésion, commercialise une cuvée sauvignon domaine, estampillée « château de Pont ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’agriculture de conservation à la mode lémanique
L’agriculture de conservation des sols reste peu développée en France où à peine 5 % des sols bénéficient de ce mode de conduite durable à tou
La consommation de vin à l’étude
A l’initiative de JA 37, une réunion spéciale jeunes viticulteurs s’est tenue le 3 novembre en visioconférence.
Le barème 2020 d’indemnisation des céréales à paille et des prairies est fixé
La Commission nationale d’indemnisation s’est réunie en septembre et octobre derniers pour fixer les montants d’indemnisation des dégâts de gi
Point moisson des sorghos
Echos de récolte
Le maraîchage comme voie d’insertion de réfugiés
Un chantier d’insertion en maraîchage vient d’être créé à Mettray à destination de réfugiés ayant obtenu l’asile.
La filière horticole, durement touchée, veut rebondir
Paroles d'horticulteurs du département : Arnaud Crosnier, président régional de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et de l
Publicité